Les énergies renouvelables, une alternative propre et sûre au nucléaire

Communiqués de presse - avril 7, 2011
M. Yoshinori Ueda, responsable de la Japan Wind Power Association (JWPA) a confirmé que toutes les éoliennes en fonctionnement au Japon, y compris les turbines de Kamisu, situées à proximité de l’épicentre du séisme, sont en fonctionnement. Selon M. Ueda: «la quasi-totalité des turbines éoliennes du pays étaient opérationnelles après avoir subi séisme et tsunami et que la minorité qui ne l'est pas nécessite des réparations infimes qui vont être rapidement effectuées».

Centrale photovoltaïque près de Arnstein, en Allemagne.

Par ailleurs, seul trois parcs éoliens (Kamaishi , Takinekoshirai , Satomi) sur les onze existants au japon ont été arrêtés à cause de problèmes de connexion dus principalement à des ruptures de câbles entre les générateurs et le réseau consécutives au séisme.

Ainsi, les normes antisismiques et de résistance aux tsunamis des mats et turbines des éoliennes installées au Japon sont, sans conteste, plus fiables que celles des centrales nucléaires. Actuellement, ce sont les parcs éoliens japonais qui pendant l'arrêt de la centrale nucléaire de Fukushima alimentent en électricité la région de Tokyo.

 «Une telle information n'est pas anecdotique», explique Paul Delaunois, directeur de Greenpeace Luxembourg. «Les énergies renouvelables, le solaire et les éoliennes en particulier, sont une alternative sérieuse, propre, sûre et durable, aux énergies fossiles et nucléaire. Nous demandons depuis plusieurs années que le Luxembourg développe un plan national pour de telles installations afin d'accroître notre indépendance énergétique».

Selon Greenpeace, le débat énergétique a été inexistant ces vingt dernières années au Luxembourg. Les décideurs politiques (re)découvrent, à la faveur de l'actualité au Japon, la nécessité d'avoir un scénario crédible pour faire face aux défis énergétiques et climatiques.

«Il ne suffit pas de déclarer vouloir sortir le Luxembourg du nucléaire pour que ce vœux se réalise en un coup de baguette politique. Comment stopper l'importation d'énergie nucléaire? Comment et où développer les énergies renouvelables et surtout lesquelles? Comment répondre aux exigences européennes et développer une politique énergétique nationale? On se rend vite compte que le gouvernement n'a aucune réponse à toutes ces questions fondamentales. Nous proposons donc de tout remettre à plat, de partir d'une feuille blanche et de tracer dans un vaste débat la politique énergétique du Luxembourg», développe Paul Delaunois.

Other contacts:

Paul Delaunois; tel: 54625222 ou 621493014