Les OGM ne sont pas la réponse!

Le cri du cœur des agriculteurs et des consommateurs

Communiqués de presse - octobre 15, 2009
Les agriculteurs à travers le monde sont confrontés aux impacts destructifs de la contamination par des plantes transgéniques (OGM). Aujourd’hui des agriculteurs d’Espagne, de Suède et de Thaïlande sont venus à Bruxelles pour partager leur histoire avec des responsables politiques européens. Greenpeace et les agriculteurs font un vibrant appel à l’Union européenne pour qu’elle protège notre alimentation!

Greenpeace remet une pétition de 180.000 signatures au Commissaire européen de la Santé, Mme Androulla Vassiliou. La pétition demande le refus d'autoriser un riz OGM de Bayer.

Le riz, le premier aliment de base au niveau mondial, est menacé. Au moyen d'une pétition, remise aujourd'hui par Greenpeace à Madame Androulla Vassiliou, Commissaire européenne à la Santé, 180 000 signataires lui demandent de s'opposer à l'autorisation du riz transgénique LL62 développé par Bayer.

«La culture de plantes transgéniques est un expériment couteux et dangereux qui contamine notre environnement, qui a des effets inconnus sur notre santé, qui menace l'existence des agriculteurs et qui permet à une poignée de multinationales de contrôler notre alimentation. Face au changement climatique les plantes transgéniques ne sont pas en mesure de nourrir le monde. On ne peut pas accepter que les OGM réduisent la diversité des plantes qui ont survécu aux différentes conditions à travers les millénaire», déclare Maurice Losch, chargé de campagne OGM chez Greenpeace Luxembourg.

Beaucoup d'agriculteurs pratiquent l'agriculture écologique qui protège les sols, l'eau et les milieux naturels, qui produit de la nourriture saine et réduit les émissions de gaz à effet de serre.

«Cultiver la biodiversité est le chemin à suivre. Cultiver un mélange de plantes et variétés dans un même champ est la meilleure stratégie pour développer une agriculture adaptée au changement climatique, une résistence accrue aux pestes et réduire l'utilisation de pesticides. L'agriculture écologique garantie une meilleure existence aux agriculteurs», conclut Maurice Losch de Greenpeace Luxembourg.

Other contacts:

Maurice Losch, chargé de campagne OGM
Tel.: 621 215 024; Email: