Percy Schmeiser: «Nous pouvons nous défendre avec succès contre les multinationales et leurs OGM!»

Communiqués de presse - mai 25, 2010
Sur invitation des organisations de l’Initiative «Luxembourg sans OGM» (1) Percy Schmeiser, en tournée en Europe, fait étape au Luxembourg. Ce matin, dans les locaux de l’Òikopolis à Munsbach Percy Schmeiser a donné un message d’espoir aux agriculteurs d’Europe: Il existe des possibilités de se défendre avec succès contre les OGM et les pratiques peu scrupuleuses des grandes multinationales comme Monsanto, leader mondial des OGM. Percy Schmeiser, agriculteur canadien et lauréat du Prix Nobel alternatif 2007, est une icône de la lutte des agriculteurs contre les grandes multinationales et leurs OGM aux conséquences négatives. Il tiendra une conférence publique, demain 26 mai à 20h00 dans la salle de fêtes du Lycée Technique Agricole à Ettelbruck.

Percy Schmeiser, icône de la lutte mondiale contre les OGM

L'histoire de Percy Schmeiser illustre très clairement les menaces que l'agriculture et les agriculteurs courent face aux OGM. Les champs de Percy Schmeiser furent contaminés par des OGM de Monsanto, multinationale qui domine plus de 90% du marché des OGM dans le monde. Alors qu'il était en réalité victime d'une contamination OGM, Percy Schmeiser a été trainé par Monsanto devant les tribunaux pour avoir «volé leurs plantes OGM». «Il y a une dixaine d'années, au Canada, on ne savait pas qu'est-ce que les OGM nous réserveraient. Aujourd'hui on sait que c'était une faute de laisser entrer cette 'chose' dans notre pays. En Europe vous avez encore la possibilité de dire Non aux OGM. Ouvrez les yeux! Agissez!», déclare Percy Schmeiser à la conférence de presse de ce matin.

En Europe la majorité des consommateurs refuse les OGM dans leurs assiettes. Au Luxembourg beaucoup d'agriculteurs ne veulent en principe pas des OGM dans leurs champs. Rien que d'un point de vue économique les risques et effets négatifs des OGM sur l'agriculture sont d'envergure. «La prise en compte des effets à long terme des OGM sur l'environnement et sur la santé, ainsi que leurs coûts socio-économiques pour toute la filière agricole doivent à l'avenir impérativement faire partie intégrante de la procédure d'évaluation et d'autorisation des OGM dans l'Union européenne. Nous demandons au Gouvernement du Luxembourg de continuer son engagement contre l'utilisation des OGM dans l'agriculture, notamment en prenant des décisions politiques phares au niveau national!», déclare Maurice Losch, Coordinateur de l'Initiative Luxembourg sans OGM.

«Actuellement les Etats membres commencent à mener les discussions sur la réforme de la politique agricole commune (PAC) de l'Union européenne. Pour les organisations de l'Initiative «Luxembourg sans OGM» il est important que la future PAC favorise la production régionale qui respecte l'environnement et les ressources naturelles et qui travaille sans OGM. L'agriculture européenne a un avenir si elle mise d'avantage sur une production bio ou de qualité et sans OGM dans l'agriculture conventionnelle», ajoute Raymond Aendekerk de bio-LABEL.

Other contacts:

Maurice Losch, coordinateur de l’Initiative "Luxembourg sans OGM"
Tel.: 621 215 024, email:

Notes:

(1) Les 29 organisations de l’Initative «Luxembourg sans OGM»:
Aide à l’Enfance de l’Inde, Association Solidarité Luxembourg Nicaragua, ASTM, Attac Luxembourg, Bauerenallianz, bioLABEL Lëtzebuerg, BIONA, Caritas Luxembourg, Demeter Bond Lëtzebuerg, Église Catholique à Luxembourg, Ëmweltberodung Lëtzebuerg asbl. (EBL), FCPT – SYPROLUX, FNCTTFEL – Landesverband, Fondation Hëllef fir d’Natur, Frères des Hommes, GREENPEACE Luxembourg, Haus vun der Natur, Initiativ Liewensufank, LCGB, Lëtzebuerger Natur- a Vulleschutzliga, Lëtzebuerger Landesverband fir Beienzuucht, Life asbl., Mouvement Écologique, OGBL, Slow Food Lëtzebuerg, SOS Faim Luxembourg, Stroossekanner Sao Paulo a.s.b.l., TransFair – Minka a.s.b.l., Union Luxembourgeoise des Consommateurs (ULC)