1
2
3
Agir en 3 minutes
Agir en 10 minutes
Agir au quotidien

Signez notre pétition pour appeler les représentant(e)s des gouvernements à protéger 30% de nos océans d’ici 2030.

Créons ensemble un mouvement mondial pour les océans en partageant la pétition avec le plus de monde possible. Tweetez-la et/ou partagez-la sur Facebook.

Greenpeace mène en ce moment une expédition marine du pôle Nord au Pôle Sud pour dénoncer les menaces et pollutions auxquelles font face nos océans et proposer la mise en place de sanctuaires marins. Contribuez à la réussite de cette expédition (l’une des plus ambitieuses de l’histoire de Greenpeace) en faisant un don.

1 Agir en 3 minutes

Signez notre pétition pour appeler les représentant(e)s des gouvernements à protéger 30% de nos océans d’ici 2030.

Je signe

Créons ensemble un mouvement mondial pour les océans en partageant la pétition avec le plus de monde possible. Tweetez-la et/ou partagez-la sur Facebook.

Je partage la pétition

Greenpeace mène en ce moment une expédition marine du pôle Nord au Pôle Sud pour dénoncer les menaces et pollutions auxquelles font face nos océans et proposer la mise en place de sanctuaires marins. Contribuez à la réussite de cette expédition (l’une des plus ambitieuses de l’histoire de Greenpeace) en faisant un don.

Je fais un don

Les océans sont menacés…

Les océans font face à des menaces de plus en plus nombreuses et de plus en plus intenses. Les impacts des activités humaines (surpêche, plastique…) combinés aux changements climatiques fragilisent les océans. En outre, en au haute mer, soit les zones maritimes qui ne sont sous l’autorité d’aucun État, il n’existe aucune réglementation internationale cohérente. Il est grand temps de changer cela et de mettre en place un traité mondial pour la protection des océans car la pression exercée y est devenue trop forte et a déjà entraîné le déclin de nombreux écosystèmes marins. Mais si on agit vite, il y a encore de l’espoir pour les océans.

… mais l’opportunité d’un traité mondial pour leur protection donne de l’espoir !

Les représentant(e)s des gouvernements sont réunis aux Nations Unies pour discuter d’un traité mondial sur la haute mer. Celle-ci représente 61% de la surface des océans et près de la moitié de la surface du globe. Ces négociations sont cruciales pour la sauvegarde des océans et le protection d’une biodiversité très riche. Sans ce traité, il sera impossible de protéger 30% des océans d’ici 2030, comme le préconisent les scientifiques. Cette protection doit notamment permettre d’exclure les activités industrielles des zones protégées.

 

Protégeons 30% de nos océans d’ici 2030 ! La campagne résumée en une carte interactive met, entre autres, en lumière les espaces marins à protéger.

 

Plus d'info

Background image