Le gouvernement belge doit taxer sans traîner les bénéfices exceptionnels des compagnies pétrolières et gazières. Ces multinationales qui détruisent l’environnement et dérèglent le climat, augmentent les prix dans leur quête de profits obscènes pour enrichir davantage leurs actionnaires.

Demandons au premier ministre Alexander De Croo et à la ministre de l’Energie Tinne Van der Straeten, de taxer à 25% les surprofits des entreprises pétrolières et gazières.

Et cela, pour aider les familles et la transition vers des énergies propres, abordables et renouvelables.