Afin de préserver son indépendance, Greenpeace fonctionne uniquement grâce aux dons de ses sympathisants et refuse tout subside ou sponsoring. Nous sollicitons le soutien financier de nos donateurs en parfaite adhésion au code déontologique de l’Association pour une Ethique dans la Récolte de Fonds (AERF).

Ceci implique que nos sympathisants, collaborateurs et employés sont informés au moins annuellement de l’utilisation des fonds récoltés. Par ailleurs, un réviseur indépendant contrôle nos comptes annuels.

Vous trouverez ci-dessous :

Tous nos comptes annuels détaillés ainsi que les rapports correspondants de notre Commissaire depuis 2012 sont téléchargeables ici. 

Rapport financier

2020 a été, comme pour tout le monde, une année tout à fait exceptionnelle. 

En raison des restrictions liées au Covid, nous avons perdu davantage de donateurs que nous n’en avons recrutés. En effet, tous les ans, un certain nombre de donateurs nous quittent de façon « naturelle » (déménagement, changement familial, décès, changement de banque …) sans que nous puissions y faire grand-chose. Nous devons donc recruter un nombre suffisant de nouveaux donateurs pour les remplacer, pour gagner nos campagnes mais aussi, pour  compenser la hausse automatique de nos coûts.  L’interdiction de recruter de nouveaux donateurs en rue et dans les lieux publics pendant 5 mois ne nous a pas permis de recruter ce nombre suffisant. 

Heureusement, de nombreux donateurs se sont montrés particulièrement généreux en 2020 ce qui a globalement permis de garder un bon niveau de revenus. 

Toutefois, la perte nette de donateurs en 2020 impactera aussi très sérieusement nos revenus des prochaines années, puisqu’ils nous soutiennent en majorité à long terme par des versements automatiques.

Dépenses et revenus

Les confinements successifs ont aussi contribué, dans une certaine mesure, à la réduction de quelques dépenses. Ainsi, nous n’avons pratiquement pas pu mener d’actions sur le terrain, nos ambassadeurs chargés du recrutement en rue ont été mis au chômage temporaire, la fermeture du bureau a permis de faire des économies au niveau de l’entretien… 

En 2020 nos revenus se sont montés à 10.837.997 € et nos dépenses à 10.713.416 €, l’exercice se terminant sur un boni de 124.582 €.

Plus de 90% de nos revenus sont constitués des dons et legs de nos 93.499 donateurs.

En 2020, quelques autres bureaux de Greenpeace ainsi qu’une fondation américaine indépendante ont soutenu financièrement notre bureau qui coordonnait deux projets internationaux de campagne.  Ce support financier est comptabilisé en « Autres » revenus. 

De la même façon, le poste « Récupération de charges » est essentiellement constitué de remboursements de dépenses de campagnes engagées pour le compte d’autres bureaux de Greenpeace.

Les dépenses correspondantes sont bien entendu comptabilisées en dépenses de campagne.  Celles-ci  représentent encore 57% de la totalité de notre budget malgré qu’un certain nombre d’activités ont été absolument impossibles.  Le département « engagement » a été créé en 2019 pour « engager » nos sympathisants à soutenir nos campagnes et à rejoindre le mouvement environnemental de différentes façons possibles.

Nos frais de récolte de fonds et d’administration  restent bien inférieurs aux plafonds légaux (respectivement 30% et 20%).

Les versions originales de nos comptes annuels et du rapport de notre Commissaire sont disponibles ici .  Pour les personnes intéressées qui ne disposent pas d’Internet, ces rapports peuvent être obtenus sur demande au 02/274.02.00.

Evolution du compte de résultat

Revenus

  2016 2017 2018 2019 2020
Dons 7.640.947 8.526.950 7.999.620 8.412.226 8.672.364
Legs 440.353 1.560.724 1.447.646 1.092.089 1.121.245
Intérêts 8.075 5.202 3.993 16.103 29.745
Recupération de charges 508.947 682.366 558.315 607.126 631.894
Autres 21.447 16.074 20.168 594.338 382.750
Total 8.619.768 10.791.316 10.029.741 10.721.882 10.837.997

 

Dépenses

  2016 2017 2018 2019 2020
Campagnes 6.116.434 6.084.407 6.541.109 7.040.866 6.099.488
Engagement       975.514 1.162.633
Récolte de fonds 2.124.976 2.524.440 2.591.501 2.380.715 2.283.709
Administration 697.897 793.308 921.225 1.132.708 1.167.586
Total 8.939.307 9.402.155 10.053.836 11.529.803 10.713.416
Résultat final -319.539 1.389.161 -24.094 -807.921 124.582

Le tableau ci-dessus montre, par rapport à 2019, une augmentation des dons (+3%) et des legs (+2,7%). Cette augmentation des dons (malgré le fait que nous avons recruté moins de donateurs que prévu en 2020) s’explique par la générosité de nos fidèles donateurs qui, pour beaucoup d’entre eux, ont augmenté leur soutien à notre organisation. Sans oublier que certains de nos grands donateurs ont eux aussi fait une contribution supplémentaire. 

Sur une période de 5 ans, le tableau montre que le soutien financier (dons + legs) de nos donateurs a augmenté de 21%.  Nous continuons à constater que vous êtes de plus en plus nombreux à désigner Greenpeace dans un testament, même si bien entendu le moment où ces legs se matérialisent est imprévisible. La tendance générale au cours des 5 dernières années est cependant très claire et constitue pour nous une source particulièrement importante de moyens pour mener campagne.

Les « Autres » revenus 2020 sont commentés au point précédent. 

En termes d’évolution de dépenses, nous continuons à investir un maximum dans nos campagnes.  Enfin, les frais d’administration en 2020 sont impactés par d’importantes dépenses de formation de notre personnel ainsi que par la création d’une équipe spécialisée en gestion de projets qui travaille au service des autres départements et principalement à la gestion de projets de campagne.

Les graphiques ci-dessous illustrent l’évolution de nos revenus et de nos dépenses au cours des 5 dernières années.

Evolution du bilan

Le tableau ci-dessous montre l’évolution du bilan de l’association au cours des 5 dernières années.

Les créances à long terme sont constituées d’un prêt consenti par Greenpeace Belgium pour l’acquisition d’un nouveau bâtiment plus grand et mieux adapté qui devrait accueillir tous les collaborateurs de l’association à partir de 2022. Concrètement, nous allons fusionner notre atelier de Gand et nos bureaux de Bruxelles pour ainsi pouvoir travailler plus efficacement. Le nouveau bâtiment sera adapté aux nouvelles méthodes de travail et permettra de mieux accueillir nos bénévoles, nos activistes et nos sympathisants. 

Les « stocks » de 472.000 € sont constitués de deux appartements reçus en legs à la fin de 2020 et revendus seulement au début de 2021.

Au passif, le résultat reporté négatif vient des pertes des exercices précédents.  Le compte de régularisation rend compte de « produits à reporter » constitués des deux appartements mentionnés ci-dessus.

  2016 2017 2018 2019 2020
Actif 5.084.334 5.973.815 6.276.518 6.021.962 6.275.931
Actifs immobilisés 330.772 348.184 574.952 571.105 487.994
Immobilisations incorporelles 4.551 23.438 264.061 264.890 201.316
Immobilisations corporelles 82.181 80.707 66.851 62.176 42.638
  Installations, machines et outillages 4.939 10.192 13.194 10.011 3.409
  Mobilier et matériel roulant 38.089 37.092 25.965 30.205 22.998
  Autres immobilisations corporelles 39.154 33.423 27.692 21.961 16.230
Immobilisations financières 244.040 244.040 244.040 244.040 244.040
  Entités liées 239.540 239.540 239.540 239.540 239.540
  Autres immobilisations financières 4.500 4.500 4.500 4.500 4.500
Actifs circulants 4.753.562 5.625.630 5.701.566 5.450.857 5.787.938
Créances à plus d’un an 240.000 160.000 80.000 1.396.939 1.705.577
Stocks 0 0 0 540.000 472.000
  Marchandises 0 0 0 0 0
  Immeubles destinés à la vente 0 0 0 540.000 472.000
Créances à moins d’un an 103.252 80.399 95.389 329.023 188.984
  Créances commerciales 23.149 399 389 0 2.402
  Autres créances 80.103 80.000 95.000 329.023 186.581
Valeurs disponibles 4.287.408 5.355.851 5.500.950 3.116.961 3.379.995
Comptes de régularisation 122.901 29.381 25.226 67.934 41.382

 

  2016 2017 2018 2019 2020
Passif 5.084.334 5.973.815 6.276.518 6.021.962 6.275.931
Fonds propres 3.256.995 4.646.156 4.622.061 3.814.140 3.938.721
Fonds de l’association 1.970.034 1.970.034 1.970.034 1.970.034 1.970.034
Fonds affectés 1.687.301 2.139.354 2.139.354 2.139.354 2.139.354
Résultat reporté -400.340 536.767 512.672 -295.249 -170.668
Provisions 123.339 35.000 80.000 80.000 80.000
Pensions et obligations similaires 10.000 10.000 0 0 0
Autres risques et charges 113.339 25.000 80.000 80.000 80.000
Dettes 1.704.000 1.292.659 1.574.457 2.127.823 2.257.210
Dettes à plus d’un an 0 0 0 0 0
Dettes à moins d’un an 1.703.807 1.292.462 1.574.262 1.480.284 1.785.210
  Dettes commerciales 159.218 164.670 389.234 183.590 309.077
  Dettes salariales, sociales et fiscales 915.661 1.032.314 1.052.757 1.245.639 1.194.414
  Autres dettes 628.928 95.478 132.272 51.055 281.719
Comptes de régularisation 193 197 195 647.538 472.000

Impact environnemental

Depuis 2007, nous enregistrons nos consommations énergétiques, comptabilisons nos déplacements  professionnels et tenons compte de nos publications papier pour calculer les émissions de CO2 liées à nos activités.  Le tableau et le graphique ci-dessous rendent compte de cet impact au cours des 5 dernières années.

Emissions de gaz a effet de serre, par source

En 2020, nous n’avons pas produit de magazine papier ce qui a réduit fortement les émissions correspondantes.

Paradoxalement, malgré que la majorité de nos collaborateurs étaient en télétravail à partir de la mi-mars 2020, les émissions liées à nos bureaux n’ont pas diminué alors qu’on pouvait s’attendre à une diminution.  Ces émissions proviennent essentiellement du chauffage.  La raison de cette stabilité est que la fin de l’hiver 2019-2020 (janvier-février), période à laquelle nous étions encore au bureau, avait été relativement rigoureux et que la consommation correspondante n’a pas été compensée par la plus faible consommation du début de l’hiver 2020-2021 (novembre – décembre).

Nous n’avons quasi plus voyagé en 2020 ce qui explique la chute importante des émissions liées à nos déplacements professionnels.

Diversité et Inclusion

Soyons clairs : justice sociale et justice climatique vont de pair. Ce sont les personnes en situation précaire qui sont les plus impactées par le changement climatique, que ce soit chez nous (elles vivent souvent dans des logements moins bien isolés) ou dans le Sud, où les changements climatiques sont déjà plus extrêmes (sécheresse, inondations…). Si nous voulons réaliser la transition vers un monde durable, les changements nécessaires doivent bénéficier d’un soutien suffisant et les coûts de cette transition doivent être équitablement répartis. C’est pourquoi nous accordons une attention croissante à la diversité et à la justice sociale dans nos campagnes, mais bien sûr aussi au sein de notre propre organisation.

En 2020, les mesures suivantes ont été prises pour œuvrer à l’inclusivité :

Ressources humaines

Nouvelles lignes directrices pour nos projets

Formation

Actions externes