POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

21 septembre 2018 (Montréal) – En réponse à l’annonce du Premier ministre Justin Trudeau sur le projet d’expansion du pipeline Trans Mountain ce matin, Patrick Bonin, Responsable de la campagne Climat-Énergie affirme:

“En déclarant que le projet de pipeline ira de l’avant peu importe, le gouvernement fédéral fait encore la même erreur; celle de considérer l’évaluation environnementale et la consultation des Autochtones comme une liste d’épicerie ou l’on biffe à la va-vite chaque article. Le gouvernement ne peut absolument pas parler d’une véritable consultation ou d’une démarche scientifique s’il décide de la réponse qu’il obtiendra avant même de poser la question!”

Suite à l’opposition des communautés autochtones et des groupes environnementaux, la Cour fédérale a statué que le gouvernement n’a pas conduit des consultations adéquates auprès des communautés autochtones quant au projet d’expansion du pipeline Trans Mountain. La Cour a également constaté que les impacts de l’augmentation du trafic de pétroliers en raison du projet, y compris les impacts sur les orques en voie de disparition résidant dans le Sud, n’avaient pas été convenablement pris en compte.

Pour plus d’informations :
Patrick Bonin, Responsable de la campagne Climat-Énergie.
Contact: pbonin@greenpeace.org ; 514 594-1221

Marie-Christine Fiset, Responsable des médias.
Contact: marie-christine.fiset@greenpeace.org ; 514 400-3256