Agriculture


Perte de la biodiversité, destruction des sols, pollution des eaux, dérèglements climatiques, insécurité alimentaire, déclin des abeilles, disparition des agriculteurs (qui ne représentent que 3% de la population française en 2013) : le modèle dominant d’agriculture industrielle nous mène à la catastrophe. Il est temps de développer les modèles durables, pour la Terre, pour nous.

Quelques précisions ?

Pesticides

Pesticides

Abeilles

Abeilles

Pesticides

OGM

 

Les pesticides sont un nom générique donné à ces substances chimiques, que l'on peut classer en trois familles principales : ceux destinés à éliminer les champignons (fongicides), les insectes (insecticides) et les mauvaises herbes (herbicides). Ils ont pour point commun la lutte contre des organismes vivants considérés comme nuisibles pour les cultures, voire pour l'homme.

L’agriculture industrielle utilise en masse des pesticides et des engrais chimiques de synthèse toxiques qui polluent l’eau et le sol. La France est particulièrement « accro » puisque c’est le premier pays consommateur d’herbicides, de fongicides et d'insecticides en Europe et le 3ème au monde ! En savoir plus.

 
 

Les abeilles sont la clef de voûte de notre sécurité alimentaire : une alimentation saine dépend de pollinisateurs en bonne santé. Il suffit de quelques chiffres pour s'en rendre compte :

- 4000 variétés de fruits et légumes n'existeraient pas sans la pollinisation.
- 35% de la production mondiale de nourriture dépendent des insectes pollinisateurs.
- 80% de la pollinisation sont pris en charge par les abeilles et les guêpes.
- 265 milliards de dollars : c'est la valeur annuelle estimée du service rendu par la pollinisation dans le monde.

Et pourtant, elles disparaissent.

20% de mortalité en moyenne en Europe et jusqu'à 53% dans certaines régions du monde : la situation des pollinisateurs est dramatique. En savoir plus.

 
 

L'OGM est un organisme vivant dont l'ADN a été bricolé, pour le doter de propriétés dont la nature ne l'a pas doté.

Aujourd'hui, la création d'OGM sert surtout dans l'agriculture pour rendre une plante résistante à un herbicide, ou pour qu'elle produise un insecticide en continu, ou les deux. Ainsi, cela permet d'utiliser des herbicides sans crainte de tuer les plantes génétiquement modifiées, et d'éviter le recours à un insecticide pendant la croissance des plantes puisqu'elles le sécrètent elles-mêmes !

Cependant, ce qui peut apparaître comme un progrès présente en réalité de nombreux risques : les OGM restent également une menace, pour la biodiversité, les équilibres économiques et sociaux et la santé. Le moratoire national a été plusieurs fois malmené et les lobbies de l’agro-business bataillent dur en Europe pour obtenir les autorisations nécessaires à la culture en plein champ. En savoir plus.

 
 


L'agroécologie : une solution durable


Du maïs qui déjoue les insecticides, un soja qui ne craint pas les herbicides, des tomates qui n'en finissent pas de murir, des animaux clonés, javéllisés, et après...?

  • Les répercussions sur l'environnement, les risques en matières de santé publique, et les implications socio-économiques sur l'agriculture pousse Greenpeace à agir à travers le monde.

  • Il devient urgent d’adopter des pratiques agricoles durables pour contrer les changements climatiques et nourrir le monde car si nous n’abandonnons pas les pratiques agricoles actuelles, nous ne pourrons plus subvenir à nos besoins alimentaires à partir de 2050.
  • Au Luxembourg, Greenpeace et d’autres organisations non gouvernementales ont fondé en 2014 la plate-forme «Meng Landwirtschaft» pour appeller le gouvernement luxembourgeois à s’orienter vers une politique agricole tant écologique que durable économiquement.


AGIR

Le glyphosate, principe actif de l’herbicide Round Up, est classé comme cancérogène par l'OMS. Il finit pourtant dans nos assiètes et s'installe peu à peu dans nos corps. Bannissons ce poison du Luxembourg dès maintenant !