xxz

Dans un geste d’indignation collective, les groupes environnementaux et citoyens du Québec* ont lancé la semaine dernière une pétition pour exiger que le gouvernement Couillard recule dans ses intentions d’ouvrir toute grande la porte du Québec à l’exploration et à l’exploitation pétrolières et gazières.

La pétition intitulée Non aux forages! demande le retrait complet et l'abandon définitif des projets de règlements sur les forages pétroliers et gaziers que le gouvernement a annoncés le 20 septembre dernier Québec. Ces règlements permettraient la fracturation hydraulique  ainsi qu’aux autres méthodes de stimulation des puits et aux forages pétroliers et gaziers à 150 mètres des habitations, dans les réserves fauniques, dans les lacs et les rivières , à 60 mètres des parcs nationaux du Québec, près des garderies, des écoles, des hôpitaux, etc.

Voici deux moyens d’actions:

  • Signez et partagez la pétition ->> Non aux forages. Les gens qui auront signés la pétition seront tenu informés lorsque d’autres activités seront proposées pour bloquer les pétrolières et les gazières.

  • Appeler votre député-es, voir les coordonnées ici.

Malgré les récentes déclarations du gouvernement qui semble commencer à reculer face à la levée de boucliers qu’il a généré, il importe d’insister pour obtenir l’interdiction complète de tout forage d’hydrocarbures en territoire québécois et d’être solidaire avec les gens de la Gaspésie et de la Vallée du Saint-Laurent qui sont actuellement menacés.

Face à autant d’irresponsabilité, nous devons démontrer au gouvernement que nous ne nous laisserons pas forer et que l’acceptabilité sociale n’est pas au rendez-vous pour l’extraction d’hydrocarbures au Québec. Le développement de cette filière va complètement à contre-sens des engagements climatiques du Québec et représente une menace tant pour l’eau potable que pour les milieux de vie et les milieux naturels que les Québécois chérissent.

C’est pourquoi les règlements qui déclencheraient la mise en oeuvre de la Loi sur les hydrocarbures doivent être retirés : ce ne sont pas quelques ajustements qui les rendraient acceptables.

Des moyens d’agir et une escalade de la résistance à prévoir

Greenpeace travaillera de concert avec ses alliés pour faire reculer le gouvernement. Nous vous invitons également à consulter la page Agir de notre site internet qui donne plus d’informations sur les moyens de s’impliquer, incluant notre nouveau programme "Prêt pour l'action" qui propose un large éventail de formations et d'ateliers de partage de connaissance tels que l'organisation en communauté, l'activisme en ligne, et l'action directe non-violente.

Ensemble, faisons reculer le gouvernement et protégeons le territoire face aux gazières et aux pétrolières.

 

*La pétition a été lancée simultanément par Boréalisation, Eau Secours, Équiterre, la Fondation David Suzuki, Greenpeace, Nature Québec et le Regroupement vigilance hydrocarbures Québec, s'adresse directement au Premier ministre Philippe Couillard ainsi qu'au nouveau ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles Pierre Moreau.