Il faut protéger l’Arctique

© Greenpeace / Christian Åslund

 

L'Arctique est un lieu magnifique où regorge la vie. Il abrite divers peuples ainsi qu'une faune impressionnante.

Les régions arctiques et subarctiques comptent environ 30 peuples différents aux cultures et traditions variées. Les peuples autochtones de l’Arctique, dont la majorité est inuite, habitent les régions les plus septentrionales d’Amérique du Nord, d’Asie et du Groenland. Bien que la vie moderne ait considérablement modifié le quotidien des habitants de l’Arctique, ceux-ci demeurent étroitement liés à leur environnement naturel et à la faune, desquels ils dépendent d’ailleurs.

Les morses, les narvals, les renards polaires, les bélugas et les ours polaires sont sans doute les animaux les plus emblématiques de l’Arctique. Leur présence souligne la beauté, l’unicité et la diversité de la faune de cette région où la vie a tissé un écosystème complexe et fragile.

Le territoire arctique canadien couvre 1 425 000 km2 et abrite de nombreuses communautés inuites, des Premières Nations, dénées, métisses et non autochtones. Après le Groenland, l’archipel arctique canadien constitue la plus grande superficie de l’Extrême Arctique au monde.

L’Arctique influence aussi la vie de nombreuses personnes qui vivent loin de ce pôle. En réglant notre climat et en reflétant abondamment les rayons solaires dans l’espace, l’Arctique agit en quelque sorte comme un réfrigérateur pour l’ensemble de la planète.

Le pergélisol renferme d’énormes quantités de carbone. À mesure qu’il fond, le carbone s’échappe dans l’atmosphère et menace de multiplier les changements climatiques jusqu’au point de non-retour. La glace qui fond sur terre fait augmenter le niveau de la mer, laquelle, à son tour, menace de submerger plusieurs communautés et états insulaires.

La hausse des températures causée par les changements climatiques est en train de modifier rapidement le profil de l’Arctique, générant de nouveaux risques et des défis considérables pour l’environnement, la faune, les habitants de l’Arctique et ceux du monde entier.

Greenpeace a mobilisé plus de sept millions de personnes afin qu’elles prennent position pour assurer la protection de ce trésor gelé qui en a si désespérément besoin. Pour ajouter votre voix, signez la pétition sur savethearctic.org/fr.

Les dernières mises à jour

 

Notre (véritable) position sur la chasse au phoque

Blogue par Jon Burgwald | 25 janvier, 2016 1 commentaire

Greenpeace se positionne complètement contre la chasse au phoque commerciale à but lucratif, et ce, pour toujours. À la fin de l’année 2015, j’ai donné une entrevue portant sur la position de Greenpeace sur la chasse...

Shell perd son pari en Arctique !

Blogue par Agnes Le Rouzic | 28 septembre, 2015

Ce matin, nous avons dû nous pincer pour y croire. Shell. Abandonne. Ses plans de forage. En Alaska.  C'est donc vrai ! Après 3 années et 7 milliards de dollars dépensés sur un projet qui n’aura finalement pas porté fruit,...

Détonations sismiques : 5 conséquences sur les baleines

Blogue par Farrah Khan, responsable de la campagne Arctique | 27 août, 2015

Il n'est pas nécessaire de remonter très loin dans l'histoire pour prouver que le forage pétrolier est une entreprise dangereuse. L'éruption du puits de pétrole de BP et le déversement d'Exxon-Valdez ont tous deux laissé les régions...

La musique adoucira-t-elle les moeurs de Shell ?

Blogue par Agnès Le Rouzic | 13 août, 2015

Shell se trouve actuellement en Arctique. Bien que le forage du plancher marin ait déjà commencé au large de l’Alaska, la pétrolière attend impatiemment le feu vert pour forer son premier puits en grande profondeur vers un...

Forages en Nouvelle-Écosse : pour faire des économies, Shell laissera son matériel...

Blogue par Mark Brooks | 13 août, 2015

Prouvant une fois encore que le gouvernement Harper est plus qu'heureux de dérouler le tapis rouge devant les compagnies pétrolières au Canada, l'Agence canadienne d'évaluation environnementale a récemment accepté de permettre à Shell...

1 - 5 de 114 résultats.