Greenpeace Afrique et ses partenaires examinent des solutions face à la mauvaise gestion des forêts au Cameroun. | Greenpeace Afrique

Greenpeace Afrique et ses partenaires examinent des solutions face à la mauvaise gestion des forêts au Cameroun

Communiqué de presse - octobre 16, 2017
Douala, 16 octobre 2017 - Une approche de gestion durable des forêts à haute teneur en carbone (HCS) a été au centre des discussions entre Greenpeace Afrique et les acteurs de l'environnement lors d'une séance de travail tenue lundi à Douala. L'atelier, qui se déroulait à bord du navire Greenpeace, l’Esperanza, avait pour but d’explorer l'importance de cette approche dans la conservation des forêts.

Ouvert par le Directeur Exécutif de Greenpeace Afrique, Njeri Kabeberi, avec la participation des représentants du gouvernement camerounais, des organisations de la société civile, des communautés et d'autres parties prenantes, l'atelier avait pour thème: «Mettre en pratique la zéro déforestation : l’approche des forêts à haute teneur en carbone » Cette approche vise à familiariser les participants avec les expériences et les avantages obtenus par leurs homologues en Indonésie sur la conservation de l'environnement tout en maintenant les terres à cultiver. Il offre également une alternative viable pour aborder l'expansion de l'agriculture industrielle dans les zones communautaires boisées.

L'approche HCS (Haute teneur en carbone) est une méthode utilisée pour faire la distinction entre les zones forestières de grande valeur qui devraient être protégées, et les terres dégradées à faible biodiversité et carbone qui pourraient être développées. L'objectif principal est de veiller à ce que les droits et les moyens de subsistance des populations locales soient respectés lorsque les forêts sont allouées à des projets d'agriculture industrielle.

"Greenpeace Africa s'engage à travailler avec les parties prenantes de la région pour améliorer la protection des paysages forestiers sur le continent. Cet atelier est un premier pas vers l'évaluation de la situation de l'agriculture industrielle au Cameroun; mettre en évidence une solution alternative et présenter l'approche HCS aux parties prenantes camerounaises ", a déclaré Njeri Kabeberi, Directeur Exécutif de Greenpeace Africa.

La forêt sert de réservoir de carbone naturel pour absorber le dioxyde de carbone de l'atmosphère. Un excès de carbone dans l'air peut entraîner une élévation de la température de la Terre. Cela contribuerait aux changements climatiques qui pourraient avoir de graves conséquences telles que des conditions météorologiques instables, des inondations soudaines et des mauvaises récoltes. L'approche HCS est donc essentielle pour le contrôle du carbone, la préservation de la biodiversité, la sauvegarde des droits et des moyens de subsistance des communautés locales, et l'exclusion de la déforestation.

« Avec les effets négatifs de l'agriculture industrielle sur l'environnement, l'approche HCS est une approche transparente et scientifiquement crédible qui vise à mettre en œuvre les engagements à stopper la déforestation sous les tropiques tout en respectant les droits et les moyens de subsistance des populations locales. Les forêts à Haute Teneur en Carbone sont préservées pour les communautés locales car elles protègent les zones de captage d’eau, préservent les zones forestières pour la récolte des fruits, des noix, des médicaments et d'autres matériaux, et protègent la forêt pour les générations futures », a déclaré Sylvie Djacbou, chargée de Campagne pour la forêt a Greenpeace Africa. 

Contact média:

; Greenpeace Africa Forest Campaigner; (237) 652233542

; Forest Communications Officer; (237) 677345612 

Thèmes