Le prolème

Parce qu’elle serait en fonction jusqu’en 2067, cette nouvelle mine de sables bitumineux est en totale contradiction avec l’engagement du Canada de réduire à 0 ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050.

Si l’on veut maintenir le réchauffement en dessous de 1,5℃, il est tout simplement impossible d’approuver de nouveaux projets pétroliers et gaziers.

Teck Frontier contribuerait à l’effondrement écologique. Elle endommagerait de manière irréversible la forêt boréale et les zones humides. Ces milieux naturels abritent des espèces déjà en danger. Comme le dernier troupeau de buffles en liberté ou la grue blanche, actuellement en voie de disparition.

Ce méga-projet représente un risque économique. Les grandes banques et les fonds de retraite retirent progressivement leur argent des projets pétroliers. Elles se rendent compte que l’avenir est dans les énergies renouvelables.

La solution

Le Premier ministre doit travailler avec les autres partis pour mettre en œuvre un plan répondant à l’urgence climatique avec l’ampleur et la rapidité nécessaires pour endiguer la crise.
Ce plan devra:

  • Être établi sur les meilleures et plus récentes données scientifiques. Cela veut dire éliminer toutes les émissions de carbone avant 2050 afin d’éviter les pires impacts des changements climatiques.
  • Établir des cibles de réduction des émissions de GES pour 2025 et 2030 compatibles avec la science et mandater la conduite de rapports indépendants évaluant la performance des mesures de réductions des GES.
  • S’assurer que tous et toutes aient un bon travail, et ce, dans toutes les communautés. Les grands changements que nous devons opérer pour résoudre la crise climatique doivent également résoudre le fléau croissant des inégalités.
  • Inclure des mécanismes pour reprendre le pouvoir et empêcher que les grandes compagnies pétrolières influencent les décisions du gouvernement. Les politiques doivent être pour le peuple, pas pour les millionnaires. Cela commence par cesser de subventionner les combustibles fossiles, l’expansion des infrastructures d’énergies fossiles et abandonner le pipeline Trans Mountain.
  • Arrêter de faire passer les intérêts des industries extractives avant les droits des peuples autochtones. Le gouvernement doit mettre en œuvre le consentement libre, préalable et éclairé pour toutes les communautés autochtones au pays.

Ce que vous pouvez faire

Envoyez un courriel au cabinet de Justin Trudeau demandant de rejeter Teck

Demandez au cabinet de Justin Trudeau de rejeter Teck Frontier maintenant.

Ajouter mon nom

Comment s’opposer à un projet de mine de sables bitumineux en 6 étapes faciles

Dites non à Teck Frontier en participant aux actions en ligne suivantes.

Participez maintenant

Faire un don à Greenpeace

Grâce à votre don, nous pouvons mener notre travail de campagne pour s’opposer à l’expansion des sables bitumineux.

Faire un don