La protestation en cours depuis deux jours est contre le pipeline Trans Mountain (TMX)  – qui multiplierait par sept le flux de la circulation des navires-pétroliers – et contre le rachat du projet planifié par le gouvernement Trudeau, à hauteur de $4,5 milliards de dollars.  

L’action a attiré l’attention du monde entier incluant l’actrice internationale Jane Fonda qui a tweeté l’évènement.

4 Juillet 2018  (Territoires non-cédés du peuple Salish / Vancouver) – Le navire-pétrolier, Serene Sea, s’est déplacé du terminal portuaire Westride Marine de Kinder Morgan. Il est à présent ancré tandis que le barrage aérien formé par les douze grimpeurs suspendus au pont Ironworkers Memorial perdure maintenant depuis 30 heures.

Les grimpeurs ont commencé leur escalade vers le pont hier matin peu après 5h, heure de l’est. Cela fait maintenant 25 heures que les grimpeurs sont suspendus au pont pour empêcher le navire-pétrolier Serene Sea de quitter le port. Le navire est rempli (de bitume dilué produit par le vieux pipeline existant de Trans Mountain) et devrait quitter la région de Vancouver (depuis Burnaby où le terminal portuaire est situé). Les cinq autres grimpeurs et co-équipiers sont aussi sur le pont depuis hier, pour supporter et renforcer le barrage aérien.

« La nuit a été froide mais le soleil se lève sur une nouvelle journée de résistance pour les activistes sur le pont Ironworkers Memorial. Nous continuerons notre action tant qu’il le faudra pour faire entendre notre message : l’expansion du pipeline Trans Mountain (TMX) ne se fera pas. Nous continuons de résister pour protéger l’eau, le climat et la planète. » explique Olivier Huard, le grimpeur québécois suspendu au pont, qui milite pour protéger l’environnement contre les pipelines et les changements climatiques depuis dix ans.

« Des centaines de milliers de personnes dans le monde entier ont soutenu de vive voix et en solidarité l’action en cours, des centaines ont été arrêtées et maintenant, sept activistes incroyablement courageux et des leaders autochtones sont suspendus à un pont pour la deuxième journée. Notre avenir, tout comme la santé de ces précieux cours d’eau, des communautés et de la faune qui en dépendent, sont en jeu si nous n’arrêtons pas l’extraction des énergies fossiles. Monsieur Trudeau, cette résistance ne fera que croître : soyez courageux vous aussi et arrêtez ce pipeline », a déclaré Joanna Kerr, Directrice exécutive de Greenpeace Canada. 

L’équipe d’escalade multinationale qui forme ce barrage aérien est composée d’activistes originaires de la communauté autochtone Salish de la côte, de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, du Québec, de l’Ontario, des États-Unis (État de Washington), du Mexique et du Royaume-Uni.

Will George se trouve parmi les grimpeurs. Il est porte-parole et leader de Kwekwecnewtxw ( la Watch House) construite à côté du parc de réservoirs de Kinder Morgan à Burnaby (Colombie-Britannique) pour se prémunir de la construction du nouveau pipeline. Les territoires non cédés des Salish de la côte comprennent la côte de la Colombie-Britannique et la mer Salish où terminerait le projet de pipeline TMX.

-30-

Photos :

https://www.flickr.com/photos/greenpeace_canada/albums/72157698142848584

Plus de photos de haute résolution, de vidéos et de B-roll seront ajoutés au cours de la journée :

https://media.greenpeace.org/collection/27MZIFJWLMBUH

Pour plus d’information, des visuels, ou pour céduler des entrevues avec les grimpeurs, veuillez contacter :

Loujain Kurdi, Responsable des communications : 514-577-6657, loujain.kurdi@greenpeace.org.

Jesse Firempong, Responsable des communications sur le site : 778-996-6549