xx

Le 23 octobre,  plus de 40 rassemblements et manifestations se sont déroulés en Amérique du Nord dans le cadre de la première journée d’action contre le financement des pipelines lancée par l’organisation autochtone Mazaska Talks.  ‘Mazaska Talks*  a invité les communautés des Premières Nations et leurs alliés de partout dans le monde à se joindre à leurs journées internationales d’actions** du 23 au 25 Octobre pour dire aux banques que financer l’avènement de changements climatiques catastrophiques et d’abuser des droits des peuples autochtones n’aboutira qu’à un désinvestissement massif et global.

d

À Montréal un collectif*** de groupes citoyens et environnementaux, aux côtés et en soutien à l’initiative des peuples autochtones, ont co-organisée un rassemblement pour répondre à l’appel de ‘Mazaska Talks’ et mettre en cause les investissements du Mouvement Desjardins dans les énergies fossiles et lui demander d’arrêter de financer les pipelines de sables bitumineux. C’était le premier rassemblement du genre à Montréal et il était mené par des représentantes des communautés des Premières nations comme Konwenni Jacobs, Mohawk de Kahnawake, ‘Protectrice de la Terre et de l’Eau’ qui a déclaré: «les peuples de toutes les couleurs sont unis du nord au sud, d’est en ouest. Nous somme unis par notre amour pour la planète et pour dire aux grosses corporations qui ne regardent que le profit que ca suffit. »
 xxxvvv
Malgré les demandes de Greenpeace et des Premières Nations, Desjardins a accordé un prêt de 145 millions de $ à Kinder Morgan pour la construction de son projet de pipeline de sables bitumineux Trans Mountain.  Ayant probablement compris qu’il commettait une grave erreur, le Mouvement des Caisses Desjardins a annoncé un moratoire sur tout nouvel investissement dans les projets d’oléoducs.  Cependant Desjardins n’a pas toujours pas rendu ce moratoire permanent ni retiré son financement des projets de pipelines, malgré les revendications officielles des Premières Nations opposées aux pipelines Trans Mountain, Keystone XL et Ligne 3. Le Mouvement Desjardins a également mentionné qu’il prendrait une décision cet automne au sujet de ses investissements et son financement des pipelines de sables bitumineux.
ccc
DEMANDEZ À DESJARDINS DE SE PLACER DU BON CÔTÉ DE L’HISTOIRE

Utilisez cet outil que nous mettons à votre disposition pour APPELEZ Desjardins dès aujourd’hui afin de les encourager à cesser tout investissement ou financement dans les pipelines de sables bitumineux. >> http://act.gp/2xZCSLX

Vous pouvez également rejoindre la résistance en signant notre manifeste en solidarité avec les Premières Nations pour faire pression sur les banques afin de les appeler à désinvestir des projets destructeurs >> http://act.gp/2gDH4tr

ddd

Plus de 40 rassemblements et manifestations se déroulent aujourd’hui en Amérique du Nord dans le cadre de la première journée d’action lancée par Mazaska Talks et d’autres activités se dérouleront le 25 octobre en Europe, Australie et Nouvelle-Zélande et d’autres auront lieu en Afrique et en Asie ce mercredi.

xx

*Le mot “Mazaska” vient des Lakotas, des Sioux, et veut dire argent.
jjnj
** Les journées d’action internationale coïncident avec la réunion annuelle sur les Principes de l’Équateur où 92 des plus grandes banques internationales se réunissent à Sao Paulo au Brésil pour discuter des politiques climatiques et des droits des peuples autochtones. Les transactions de ces banques accélèrent de fait la crise climatique et nous éloignent de l’atteinte des objectifs de l’Accord de Paris.
r3r4
*** Le collectif regroupe: Citoyen.ne.s de Kahnawake et Kanesatake; le Traité Autochtone contre l’expansion des sables bitumineux, Idle No More Québec ; Alternatives; Climate Justice Montréal; Leap Montréal; Greenpeace Canada; Front Commun pour la Transition Énergétique; Fondation Coule pas chez nous; Mur de femmes contre les oléoducs et les sables bitumineux; Stop Oléoducs Outaouais; Divest McGill; Désinvestissons UdeM; Réseau Vigilance Hydrocarbures Québec (RVHQ). 
 
 
 
 
 
 

Commentaires

Inscrivez votre réponse

The following GDPR rules must be read and accepted:
This form collects your name, email and content so that we can keep track of the comments placed on the website. For more info check our privacy policy where you will get more info on where, how and why we store your data.

Discussion