En réponse aux nouvelles selon lesquelles le gouvernement camerounais a perdu plus de 9,000 milliards de FCFA à cause des importations de riz, de maïs, de sucre et de poisson, a déclaré Sylvie Djacbou, la Chargée  de Campagne forêts chez Greenpeace Afrique :

“Il est troublant qu’un pays doté d’énorme  potentiel pour l’agriculture écologique importe des denrées alimentaires de base pour des milliards de FCFA au détriment de l’économie locale. Il est plus qu’urgent  pour le ministère de l’Agriculture et du Développement rural de se ressaisir et d’abandonner cette dépendance.

“Le Cameroun produit du riz dans les régions du Grand Nord, de l’Ouest et du Nord-Ouest, mais la demande nationale dépasse largement l’offre. Le chef de l’Etat lors du salon agro-pastoral tenu en 2011 a promis de réduire la dépendance excessive à l’égard des importations de produits alimentaires de base, mais il n’y a toujours pas de mesures pour promouvoir une agriculture durable au Cameroun.

“Greenpeace Afrique estime que le dernier scandale offre l’opportunité de relancer et d’encourager les pratiques agricoles traditionnelles et écologiques. Cette forme d’agriculture permettait au Cameroun d’exporter des produits alimentaires de base jusqu’à 1975. Cette mesure renforcera également la sécurité alimentaire et la viabilité à long terme du secteur agricole camerounais.

“Depuis de nombreuses décennies, le gouvernement s’est contenté de belles paroles pour réduire les importations alimentaires et améliorer et moderniser le secteur agricole au Cameroun. Des initiatives gouvernementales comme la Société de Transformation du Manioc de Sangmelima (SOTRAMAS) ont été conçues pour stimuler la production locale, mais les Camerounais n’en voient encore aucune retombée.  Il serait préjudiciable et catastrophique pour le gouvernement de maintenir ce statu quo.”

Contact Média:

Nchemty M. Ozongashu, Responsable communications – Greenpeace Afrique, nmetimio@greenpeace.org, 677-345-612

Sylvie Djacbou Deugoue, Chargée de Campagne forêts – Greenpeace Afrique, djacbou@greenpeace.org, 652-233-542