16 octobre, 2018 (TORONTO) – Répondant au rapport du Bureau de la responsabilité financière de l’Ontario, selon lequel l’annulation du programme de plafonnement et d’échange coûterait 3 milliards de dollars à la province, le stratège principal en énergie de Greenpeace Canada, Keith Stewart, a déclaré:

«Le rapport fournit un portrait financier honnête du cafouillis de 3 milliards de dollars de Doug Ford, qui est non seulement mauvais budgétairement, mais encore pire pour notre environnement. Plutôt que de dépenser 30 millions de dollars de plus dans une action en justice pour tenter d’empêcher le gouvernement fédéral de lutter contre les changements climatiques, le Premier ministre devrait se concentrer sur la création de bons emplois verts qui permettront à l’Ontario de prospérer dans une nouvelle économie durable nécessitant peu ou pas de carbone.»

Le gouvernement Ford a adopté en juillet dernier un règlement et une législation annulant le
Programme de plafonnement et d’échange de l’Ontario de même que les objectifs de réduction des émissions de carbone de la province. Greenpeace, sous les conseils juridiques d’Écojustice, a poursuivi le gouvernement Ford en septembre.

La poursuite allègue que le gouvernement Ford n’a pas organisé de consultation publique, comme la loi le prescrit, sur le règlement mettant fin au Programme de plafonnement et d’échange de l’Ontario, sur le projet de loi 4, Loi de 2018 annulant le programme de plafonnement et d’échange, actuellement en cours devant la législature. On y demande également à la Cour d’annuler le règlement.

Quelques heures après le dépôt de la plainte, le ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs a affiché au Registre environnemental de l’Ontario un avis prévoyant une période de consultations publiques de 30 jours pour le projet de loi 4, Loi de 2018 annulant le programme de plafonnement et d’échange.

-30-

Pour plus d’informations, contactez:

Keith Stewart, stratège principal en énergie à Greenpeace Canada, est disponible pour commenter.

Pour organiser une entrevue, veuillez contacter Steve Cornwell au 519-418-0071, steve.cornwell@greenpeace.org