20 Décembre, 2018 (MONTRÉAL) – En réaction  à la conférence de presse de Mme McKenna sur le bilan du Plan de lutte contre les changement climatiques, Patrick Bonin, responsable de la campagne Climat-Énergie, déclare:

« La ministre McKenna confirme aujourd’hui que le Canada est encore en train de reculer par rapport à l’atteinte de sa cible de réduction des émissions de GES pour 2030 avec un écart qui s’établit maintenant à 79 millions de tonnes (Mt)* entre le plan canadien et cette cible. Le gouvernement Trudeau doit cesser de prétendre qu’il est en voie de respecter sa cible pour 2030 alors qu’il n’a aucun plan pour y arriver.

Au delà des beaux discours verts, le gouvernement Trudeau ne sera jamais un leader du climat s’il ne plafonne pas et ne réduit pas rapidement les émissions du secteur pétrogazier tout en planifiant une transition pour les travailleurs de ce secteur. Les mesures comme la mise en place d’un prix sur le carbone ou d’une norme clean fuel standard sont importantes, mais si rien n’est fait, ces efforts seront dilapidés par la construction de pipelines et par l’expansion de la production pétrolière que ces pipelines engendreraient.

Depuis le début de son mandat,  le gouvernement Trudeau est totalement incohérent en matière de lutte contre les changements climatiques. D’une part, il dit vouloir lutter contre les changements climatiques, et d’autre part il achète un pipeline dont il veut faire l’expansion au coût de 10 milliards de dollars tout en continuant de subventionner l’industrie pétrolière. Il fait donc fi des avertissements du GIEC qui nous somme de diminuer nos émissions mondiales de CO2 de  moitié d’ici 2030 si l’on veut limiter le réchauffement planétaire à 1,5°C .

Actuellement à 1°C de réchauffement, nous sommes déjà frappés par les  évènements climatiques extrêmes au Canada, comme en témoigne le bilan présenté par Environnement Canada aujourd’hui. S’il veut véritablement  aider les provinces dont l’économie dépend des activités pétrolières et gazières comme l’Alberta, le gouvernement Trudeau devrait  plutôt investir dans les énergies renouvelables et diversifier notre économie en proposant des plans concrets qui aident les travailleurs à trouver des emplois dans de nouveaux secteurs.

Certes, la transition énergétique ça ne se fait pas en une nuit, mais ça n’avancera pas plus si le financement des énergies renouvelables demeure dans la case des moins bien nantis!  »

-30-

Notes: Au cours des dernières années l’écart entre la cible 2030 et le plan d’action du Canada est passé de 44 Mt à 66 Mt l’an passée pour finalement se situer à 79 Mt cette année.

Contact Médias:

Loujain Kurdi, Conseillère aux Communications, loujain.kurdi@greenpeace.org