Une large et diverse coalition non partisane lance un appel pour un  New Deal Vert pour le Canada

Groupes autochtones, représentants de la jeunesse, scientifiques et artistes d’est en ouest

6 Mai 2019 (MONTRÉAL) — Aujourd’hui, alors que la sortie d’un important rapport sur la biodiversité de l’ONU* rappelle la situation urgente dans laquelle la planète se trouve, une coalition de groupes autochtones, de scientifiques, de travailleurs, de représentants de la jeunesse, d’artistes, de professionnels en santé, de groupes environnementaux et de groupes sociaux lance un appel pour un New Deal Vert (Green New Deal) pour le Canada.

Le New Deal Vert est inspiré du Pacte pour la transition au Québec et du Green New Deal lancé aux États-Unis et propose une vision inclusive et ambitieuse qui respectera les droits constitutionnels et internationalement reconnus des Peuples autochtones. Il exhorte le Canada à couper ses émissions de gaz à effet de serre de moitié d’ici 2030, à protéger nos diversités culturelle et biologique, à créer un million d’emplois et à répondre aux multiples crises auxquelles nous faisons face.

En cette année électorale, cette large coalition non partisane demande à tous les partis politiques fédéraux d’intégrer les demandes ambitieuses du New Deal Vert à leurs programmes. Un sondage Abacus a d’ailleurs montré qu’une majorité de Canadiens et de Canadiennes (61%) soutient l’idée d’un New Deal Vert.

Cette coalition compte déjà plus de 60 organisations, syndicats et associations, incluant la Coalition canadienne de la santé, le Conseil unitarien du Canada, le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes, l’Association des Chefs Indiens de la Colombie-Britannique, le ‘Indigenous Climate Action’,  la Confédération des syndicats nationaux (CSN), le ‘Migrant Workers Alliance for Change’ (MWAC) et le Syndicat canadien de la fonction publique de l’Ontario (SCFP-Ontario) en plus de nombreuses personnalités canadiennes telles que le Dr. David Suzuki, les chanteurs K.D. Lang et Rufus Wainwright, et l’actrice Cobie Smulders.

La coalition convie le grand public à participer aux assemblées citoyennes qui seront tenues à au cours des prochaines semaines travers le pays afin de mettre ensemble les balises de ce projet de vie et de développer les propositions de politiques publiques.

Citations:

Anishinabe (Algonquin), militante de droits humains et ancienne Coordinatrice Environnement et Développement Durable chez  Femmes autochtones du Québec Inc.

« Sur la scène internationale, le Canada a reconnu que les conditions de vies des peuples autochtones sont déplorables. Pourtant nombreuses sont les communautés autochtones qui n’ont toujours pas accès à l’eau potable.  Il est très urgent que le Canada se rassemble et exige des gouvernements de prendre action alors que nos communautés se retrouvent dans états d’urgence. »

Damon Matthews, PhD, Professeur et Titulaire de la Chaire en Science du climat et Développement Durable, Université Concordia (Département de Géographie).

« Le monde s’est déjà réchauffé à plus d’un degré, et par conséquent les désastres climatiques sont plus coûteux et plus fréquents. Contenir le réchauffement climatique en dessous de 1,5℃ nous permettrait d’éviter le pire, et c’est possible. Mais au rythme actuel, les engagements de réduction des gaz à effet de serre nous rapprochent d’un scénario de 3 degrés de réchauffement. Il faut changer de trajectoire très vite, et intégrer les impacts des changements climatiques à tous les niveaux de prise de décision. C’est pourquoi je soutien le New Deal Vert, et j’exhorte les politiciens d’agir en ce sens. »

Will Prosper, Documentariste, journaliste et militant des droits civiques.

« L’urgence climatique c’est avant tout un enjeu de justice sociale,  car 10% des plus riches sont responsables de plus de la moitié des gaz à effet de serre (GES), tandis que 50% des plus pauvres de la planète sont seulement responsables pour 10% des GES. Lutter pour l’environnement, c’est lutter pour la justice sociale. La terre n’a pas inventé l’économie, elle ne devrait pas avoir à la subir.»

Dr Eric Notebaert, Urgentologue, Responsable du Regroupement Québécois des professionnels en santé pour l’environnement.

« Les changements climatiques représentent le plus grand problème de santé publique de l’humanité actuellement. Nous avons le devoir et le pouvoir d’agir rapidement pour

diminuer drastiquement nos émissions de GES. Fini les beaux discours et les voeux pieux. Nous voulons dès maintenant des gestes concrets de nos politicien-ne-s. »

Jamie Latvaitis,  Représentant de La planète s’invite à l’Université et de Climate Strike Canada.

« Maintenant que nous la jeunesse participons, nous pouvons dire que c’est la renaissance d’un mouvement fort et uni, qui pourra changer l’Histoire. Je veux dire aux jeunes à travers le Canada que les choses peuvent changer, mais pour ce faire il faut chacun d’entre nous.»

Ashley Torres, co-porte-parole de La planète s’invite à l’Université et de Climate Strike Canada.

« Nous devons apprendre de nos erreurs. Nous devons reconnaître l’importance d’inclure tout le monde dans ces conversations. Surtout les communautés marginalisées, puisque ce sont généralement les plus fortement impactées par la crise climatique

Dominic Champagne, Initiateur du Pacte pour la transition.

« Six mois après le lancement du Pacte pour la Transition, nous sommes très heureux de voir que notre initiative inspire la société civile ailleurs au Canada. Et c’est avec fierté que nous invitons aujourd’hui tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté, de tous âges et de tous horizons à signer le New Deal Vert. Nous sommes chaque jour de plus en plus nombreux à passer de la parole aux actes pour répondre à la justice climatique! Avec la force du nombre, exigeons des politiques et des choix économiques à la hauteur du défi à relever. »

-30-

Visitez greennewdealcanada.ca pour plus d’informations.

Relations de presse:

Montréal

Loujain Kurdi, (514) 577-6657, media@greennewdealcanada.ca

La version nationale du communiqué est accessible ici.

Toronto et Vancouver

Heather Badenoch, Village PR, (613) 859-8232, media@greennewdealcanada.ca

*La Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) est un organisme intergouvernemental ouvert à tout membre des Nations-Unies (130 Etats membres en octobre 2017).