Montréal – En réponse à l’annonce du gouvernement fédéral concernant la lutte contre la pollution par les plastiques à usage unique, Agnès Le Rouzic, chargée de campagne Océans et Plastique chez Greenpeace Canada, a déclaré :

« Nous accueillons positivement cette annonce fédérale de mettre en œuvre un plan axé sur la réduction. Il est grand temps que le Canada réagisse et propose une feuille de route claire en vue de joindre l’effort international de réduction de notre empreinte plastique sur l’environnement et les océans. Interdire les plastiques à usage unique les plus problématiques  et non-essentiels est le plus sûr moyen de réduire notre impact et constitue un premier pas dans la bonne direction. Nous espérons cependant sincèrement qu’il ne s’agit pas d’une promesse vaine à saveur électorale. »

L’annonce d’aujourd’hui ne donne aucun détail précis sur les plastiques qui seront interdits. Cependant, afin de répondre à l’enjeu croissant de la pollution plastique et de la crise des déchets, Greenpeace soutient l’interdiction des plastiques à usage unique problématiques et non-nécessaires qui sont régulièrement trouvés dans l’environnement; qui contiennent des produits chimiques nocifs; pour lesquels il existe une alternative; et qui sont des matières plastiques non ou difficilement recyclables.

Cette liste pourrait inclure, sans toutefois s’y limiter, les matières plastiques oxo-dégradables, les pailles, les sacs, les tasses, les bouteilles, les ustensiles, les bâtonnets à café, les cotons-tiges, les contenants à emporter, le polystyrène, le polystyrène expansé, les emballages en plastique multicouche, le plastique noir et coloré et le PVC.

« Concernant la responsabilité élargie des producteurs et l’introduction des microparticules de plastique dans la liste des substances toxiques de la LCPE, la marge de manœuvre d’ici les élections semble fine, mais les preuves scientifiques sont claires quant à l’infiltration des microplastiques dans l’eau, l’air et la chaîne alimentaire. Le gouvernement va devoir agir rapidement et fermement afin de protéger la santé des Canadiens. »

-30-

Pour plus d’information veuillez contacter:

Marie-Christine Fiset, Responsable des médias, Greenpeace Canada,

mfiset@greenpeace.org;  +1 (514) 400-3256