Le gouvernement Trudeau a annoncé sa volonté d’interdire certains plastiques à usage unique en 2021. La liste est longue et se doit d’être exhaustive si…

Passer à l'action

Au Canada, cette année devait être celle d’un virage marqué vers une économie moins dépendante des plastiques à usage unique, l’année où Justin Trudeau et son gouvernement allaient enfin nous dire quels plastiques seraient interdits en 2021. Mais la crise sanitaire est venu rebattre les cartes et l’industrie du plastique en profite pour exploiter les craintes de la population en vue de saper les efforts de lutte contre la pollution plastique.

Si on peut espérer que l’année prochaine la crise de coronavirus sera derrière nous, ce ne sera pas le cas pour la pollution plastique et la crise des déchets.

Les plastiques à usage unique polluent notre environnement, notre eau, notre air. De l’extraction des matières premières à leur élimination, ils polluent à chaque étape de leur cycle de vie, impactant le climat, notre santé, celle de la faune, et celles des communautés vivant aux abords des usines pétrochimiques et des incinérateurs de déchets.

Alors que le gouvernement fédéral travaille actuellement sur la réglementation qui conduira à l’interdiction puis à l’élimination progressive des plastiques à usage unique non-essentiels, il est primordial que les voix citoyennes portent plus loin que celle des lobbies de la pétrochimie.

Voici cinq actions que vous pouvez entreprendre :

1. Envoyez un courriel au gouvernement

Dites au gouvernement fédéral que vous voulez une réglementation ambitieuse afin d’encadrer l’usage des plastiques à usage unique.

2. Dites au gouvernement ce que vous pensez sur les réseaux sociaux

Envoyez un message sur les réseaux sociaux à Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement Climatique; Catherine McKenna, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités; et Steven Guilbeault, ministre du Patrimoine — le trio ministériel nommé par Justin Trudeau pour produire un plan de relance économique verte.

Twitter
Vous pouvez utiliser les exemples de tweets ci-dessous ou créer vos propres publications. 

N’oubliez pas d’ajouter #FuturSansPlastique et le tag @greenpeaceQC (si possible). Vous pouvez également ajouter une ou plusieurs des images disponibles ci-dessous.

La quasi totalité des jetables est issue du et du qui alimente la crise . + de plastique pour maintenir les profits des pétrolières, non merci. , nous voulons un ! ➡️
Le à usage unique pollue l’air, l’eau, les écosystèmes et nos collectivités. , il est temps d’orienter le Canada vers un . ➡️
Plus de 90% des déchets sont enfouis, incinérés ou aboutissent dans l’environnement. , il est temps d’orienter le Canada vers un , et d’investir dans les solutions .➡️

Facebook
Vous pouvez copier et coller les messages suggérés ci-dessous ou vous en inspirer pour commenter le dernier message apparaissant sur les pages officielles des ministres en charge du plan de relance verte. N’oubliez pas le hashtag #FuturSansPlastique et le tag @greenpeaceqc.

Commentez sur la dernière publication apparaissant sur la page de Jonathan Wilkinson

On trouve des microplastiques dans l’eau potable, le sel de mer et même dans l’air que nous respirons. De sa production à son élimination, le plastique met notre santé et celle de la planète à risque. Nous devons réduire notre dépendance au plastique à usage unique. @JonathanWilkinsonNorthVancouver, j’attends de votre gouvernement qu’il dresse une liste exhaustive des plastiques à usage unique qui seront interdits en 2021. ➡️ https://act.gp/2SVg0Wk #FuturSansPlastique @greenpeaceqc
L’industrie pétrolière s’accroche à la production pétrochimique et plastique comme à une bouée de sauvetage. Plutôt que d’encourager une industrie qui alimente la crise climatique, nous devons investir dans une économie réellement circulaire. @JonathanWilkinsonNorthVancouver, j’attends de votre gouvernement qu’il entreprenne la première étape : dresser une liste exhaustive des plastiques jetables qui seront interdits en 2021. ➡️ https://act.gp/2SVg0Wk #FuturSansPlastique @greenpeaceqc

Commentez sur la dernière publication apparaissant sur la page de Catherine McKenna

Des centaines de milliers d’animaux marins meurent chaque année à cause de la pollution plastique. Une relance verte est notre chance de changer la donne et de réinventer nos modes de consommation : réutiliser au lieu d’extraire de nouvelles ressources, consommer selon nos besoins au lieu de surconsommer. Catherine @McKenna.Ottawa, j’attends de votre gouvernement qu’il s’engage sérieusement dans la réduction des déchets plastiques. ➡️ https://act.gp/2SVg0Wk #FuturSansPlastique @greenpeaceqc
De leur production et leur élimination, les plastiques à usage unique mettent à risque la santé des personnes et de la planète, et ce sont les communautés défavorisées qui souffrent le plus de cette pollution. Catherine @McKenna.Ottawa, j’attends de votre gouvernement qu’il s’engage sérieusement dans la réduction des déchets plastiques. ➡️ https://act.gp/2SVg0Wk #FuturSansPlastique @greenpeaceqc

Commentez sur la dernière publication apparaissant sur la page de Steven Guilbeault

Plus de 90 % des déchets plastiques au Canada sont incinérés ou terminent dans des sites d’enfouissement ou dans l’environnement. Ce n’est pas le type d’héritage que nous voulons laisser. Ce constat devrait pousser votre gouvernement à réduire à la source l’usage du plastique à usage unique et à créer les conditions nécessaires pour une économie véritablement circulaire et le développement de solutions zéro-déchet. @steven.guilbeault, j’attends de votre gouvernement qu’il dresse une liste exhaustive des plastiques à usage unique qui seront interdits en 2021. ➡️ https://act.gp/2SVg0Wk #FuturSansPlastique @greenpeaceqc
Les plastiques à usage unique polluent à chaque étape de leur cycle de vie, impactant le climat, notre santé, celle de la faune, et celles des communautés vivant aux abords des usines pétrochimiques et des incinérateurs de déchets. Ce n’est pas l’héritage que je veux pour mes enfants. @steven.guilbeault, j’attends de votre gouvernement qu’il s’engage à investir dans un avenir sans déchets et à faible teneur en carbone. ➡️ https://act.gp/2SVg0Wk #FuturSansPlastique @greenpeaceqc

Instagram
Vous pouvez reprendre les exemples de commentaires Facebook pour Instagram en story ou comme commentaire sur la dernière publication de Jonathan Wilkinson (@jonathanwnv), Catherine McKenna (@cathmckennaottcen) ou Steven Guilbeault (@stevenguilbeault), toujours avec #FuturSansPlastique et le tag @greenpeacequebec. 

3. Faites passer le mot!

Expliquez à vos proches pourquoi le gouvernement doit agir maintenant pour encadrer l’usage des plastiques jetables

  • Téléchargez une ou plusieurs de nos images et publiez-les sur vos réseaux sociaux.
  • Vous pouvez utiliser le message suggéré ci-dessous pour inviter vos ami·es à envoyer un message au gouvernement : Quand la crise du coronavirus sera derrière nous, la pollution plastique, elle, sera toujours là. 2020 devait être l’année d’un virage vers un avenir moins dépendant en plastiques jetables. Encouragez le gouvernement à tenir sa promesse >> https://act.gp/2WqqBL8

4. Écrivez une lettre ouverte et faites-la publier dans votre journal local

Les lettres ouvertes publiées dans les journaux ont un impact sur l’opinion publique. Cette tactique est très utilisée par les défenseurs et défenseuses du plastique à usage unique. Le but est d’utiliser les mêmes canaux afin de soutenir l’action du gouvernement visant à lutter contre la pollution plastique à la source. Faites connaître votre opinion et incitez d’autres personnes à agir.

Voici quelques faits saillants que vous pouvez utiliser pour écrire votre lettre. Personnalisez-la et exprimez-vous avec vos propres mots! Il est recommandé de rédiger une lettre de 125 à 350 mots.

  • L’urgence de santé publique COVID-19 a mis en évidence les failles de notre système économique qui continuent de mettre en danger les populations et notre planète. Ce système repose sur des industries polluantes et une culture consumériste qui alimentent entre autres la pollution plastique et la crise climatique, et dont les impacts sur l’environnement, les océans et la biodiversité ont été maintes fois documentés.
  • Les déchets plastiques continuent de s’accumuler, nos systèmes de recyclage croulent sous l’afflux de déchets et la pollution plastique s’aggrave chaque jour dans le monde entier. Il est primordial de veiller à ce que nos gouvernements établissent des réglementations ambitieuses pour encadrer la production des plastiques à usage unique. L’interdiction de quelques articles, tels que les sacs plastiques ou les pailles, reste insuffisante au vu de l’ampleur de la pollution générée mondialement. C’est le moment de repenser nos systèmes, de les améliorer et d’axer les solutions sur le réutilisable et la consigne. 
  • En ce moment même, le gouvernement canadien prépare la réglementation qui servira de base à l’interdiction, attendue depuis longtemps, des plastiques à usage unique problématiques. Cette liste des plastiques à usage unique à interdire se doit d’être exhaustive si le gouvernement souhaite réellement réduire la pollution plastique à la source.
  • Si cette crise sanitaire mondiale COVID-19 nous a appris une chose, c’est nous avons besoin d’avoir accès aux biens et services essentiels d’une manière qui soit saine pour nous, nos communautés et notre planète. Mais contrairement à ce que nous disent les lobbies, les millions de tonnes de déchets créées par l’usage des plastiques à usage unique ne font pas partie de la solution. 
  • Nous devons cesser le gaspillage de ressources et réorienter notre économie vers des systèmes plus résilients et circulaires qui nous permettent de créer les conditions nécessaires pour réinventer nos modes de consommation. Des systèmes qui respectent les limites de notre planète et mettent la santé et le bien-être des populations au premier plan.

5. Organisez une projection virtuelle du documentaire The Story of Plastic

Vous voulez en savoir plus sur les impacts de l’industrie plastique? Le nouveau documentaire co-produit par Break Free From Plastic et The Story of Stuff — sorti le 22 avril dernier pour le Jour de la Terre — offre une regard global et révélateur sur l’ampleur de la crise de pollution plastique.

Organisez ou joignez-vous à une projection virtuelle depuis le confort de votre salon et invitez vos proches à visionner The Story of Plastic en ligne avec vous. (Sous-titrage disponible en français.)

Passer à l’action maintenant est la meilleure chose que nous puissions faire pour nous assurer de faire plus de bruit que les lobbies.