Vous êtes vous un jour demandé à quoi servait les petits autocollants que l’on trouve fréquemment sur les fruits et légumes vendus en vrac ou à l’unité? À amuser les enfants  qui adorent se les coller sur le front? En fait, elle ont aussi une autre utilité, ces autocollants possède un code à quatre ou cinq chiffres. Ce code chiffré international dit « code PLU » est utilisé à travers le monde et permet d’indiquer instantanément, au niveau de la caisse des magasins, le prix au kilo (ou le prix unitaire) d’un fruit ou d’un légume.

À y regarder de plus près, en plus du prix, ce « code » nous informe également sur le type de production. Les fruits et légumes cultivés de façon conventionnelle ont un code à quatre chiffres (XXXX). Les produits biologiques ont un code à cinq chiffres – le premier chiffre est un 9 (9XXXX). Les produits transgéniques ont un code également à cinq chiffres – le premier chiffre étant un 8 (8XXXX). À ce jour, le seul fruit OGM commercialisé et susceptible d’être codé par un nombre débutant par 8 est une papaye OGM cultivée aux États-Unis (Hawaï). Mais le meilleur moyen d’être vraiment informé sur les OGM serait d’avoir l’étiquetage obligatoire des OGM pour tous les aliments!  Aidez-nous à obtenir l’étiquetage des OGM en envoyant, en 30 secondes, un courriel à tous les députés du Québec.

Commentaires

Inscrivez votre réponse

Discussion