Le problème

À lui seul, le projet de GNL Québec générerait 7,8 millions de tonnes de GES seulement pour produire le gaz dans l’Ouest, soit assez pour annuler les efforts de réduction des émissions de toute la province du Québec. Le gaz transporté par le pipeline proposé de 750 km serait d’origine fossile et majorité extrait par fracturation hydraulique, une technique non conventionnelle de production d’hydrocarbures qui contamine les sources d’eau potable, entraîne d’importantes émissions et fuites de méthane et provoque même des tremblements de terre. Ce projet est non seulement incompatible avec nos engagements climatiques mais menace aussi la vie sur les territoires qu’il traverserait. La survie de plus de 30 espèces de plantes et d’animaux vulnérables ou menacés serait à risque en raison du tracé et des activités gazières.

La solution

Le Québec et l’Ontario doivent refuser ce nouveau pipeline sur leurs territoires. Tout comme Énergie Est, ce projet gazier est en totale opposition avec nos ambitions climatiques, il menacerait la vie sous toutes ses formes sur son tracé et accentuerait la crise climatique. Le Québec doit travailler pour une relance juste et verte et non financer ce projet destructeur.

Ce que vous pouvez-faire

1
Signez la pétition

Comme vous l’avez fait avec Énergie Est, vous avez le pouvoir de bloquer ce projet de pipeline gazier et d’exportation du sale gaz fossile de l’Ouest.

Signez
2
Le projet GNL Québec en bref

Le tracé, l’usine de liquéfaction du gaz, les marchés visés, les impacts du projet.

Lisez notre blogue
1 Signez la pétition

Comme vous l’avez fait avec Énergie Est, vous avez le pouvoir de bloquer ce projet de pipeline gazier et d’exportation du sale gaz fossile de l’Ouest.

Signez

Le tracé, l’usine de liquéfaction du gaz, les marchés visés, les impacts du projet.

Lisez notre blogue