Toronto – Réagissant à l’appel lancé par le Chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, aux chefs de partis fédéraux au Canada de s’engager à travailler avec les Premières nations sur un plan national visant à faire face à la crise climatique avec des actions spécifiques et des objectifs mesurables, Shane Moffatt, responsable de la campagne Nature et Alimentation chez Greenpeace Canada a déclaré: 

«Les incendies dévastateurs en Amazonie mettent en évidence le besoin urgent de prendre des mesures climatiques ambitieuses par le biais de la réduction des émissions et de la protection des forêts au Canada et dans le monde. Ces incendies mettent également en évidence les conséquences de la destruction du climat et de l’injustice environnementale que les peuples autochtones subissent quotidiennement sur leurs territoires. Du Brésil au Canada, le moyen de résoudre, ensemble, la crise climatique consiste à respecter les connaissances et les droits des peuples autochtones.

Greenpeace soutient l’appel lancé par le Chef national à tous les chefs de parti pour qu’ils s’engagent à travailler avec les Premières nations sur un plan national visant à faire face à la crise climatique avec des objectifs concrets dès aujourd’hui. »

-30-

Pour plus d’informations, contactez:

Marie-Christine Fiset, Responsable des médias, Greenpeace Canada

mfiset@greenpeace.org; +1 514 972-6316