‘The Coca-Cola Company’, PepsiCo et Nestlé obtiennent respectivement la pire note globale aussi

9 Octobre, 2018 (MONTRÉAL) – D’après le rapport international d’enquêtes de marques, les déchets plastiques des multinationales ‘The Coca-Cola Company’, PepsiCo et Nestlé ont été identifiés en grand nombre lors des 239 nettoyages de plages menés dans 42 pays par le mouvement Break Free From Plastic pendant la Journée Internationale de Nettoyage du 15 Septembre dernier. L’enquête de marques canadienne a, quant à elle, identifié Nestlé, Tim Hortons, PepsiCo, ‘The Coca-Cola Company’ et McDonald’s dans le top 5 des plus grands Pollueurs Plastiques au Canada.

‘The Coca-Cola Company’ est la multinationale la plus pollueuse au monde selon les résultats de l’enquête globale. Elle est aussi la quatrième multinationale la plus pollueuse au Canada. Les enquêtes de marques dressent une vue d’ensemble des multinationales qui contribuent le plus à la pollution plastique dans le monde.

Résultats Canadiens

Au Canada, 46% des déchets plastiques dont les marques ont pu être identifiées sont attribuables aux multinationales Nestlé, Tim Hortons, PepsiCo, ‘The Coca-Cola Company’ et McDonald’s qui sont dans le top cinq des plus grands pollueurs plastiques au Canada.

D’autre part, les cinq marques qui ont été répertoriées comme les plus pollueuses sont : Nestlé Pure Life, Tim Hortons, McDonald’s, Starbucks et Coca-Cola. Les déchets de ces marques constituent 40% de la quantité ramassée des déchets aux marques lisibles.

« Les enquêtes de marques fournissent des preuves irréfutables quant au rôle que jouent les grandes multinationales qui fabriquent tout ce plastique jetable. Il est grand temps de le mettre en évidence. Les multinationales telles que Nestlé, Tim Hortons, PepsiCo, Coca-Cola et McDonald’s polluent nos plages et nos espaces verts à travers le Canada. De toute évidence, les nettoyages et le recyclage ne peuvent contenir le flot incessant de plastique à usage unique que continuent de produire ces multinationales. La seule façon de freiner la pollution plastique est en incitant les compagnies à éliminer leur production de plastique à usage unique. » explique la Responsable de la campagne Océans et Plastiques, à Greenpeace Canada, Sarah King.

Les emballages de nourriture, suivis des bouteilles en plastiques, des tasses, des bouchons en plastiques et des sacs d’emplettes en plastique sont les types de produits plastiques qui ont été le plus communément trouvés. Les résultats canadiens permettent de conclure que bien qu’un produit soit recyclable, il peut tout aussi bien se retrouver sur une plage ou ailleurs.

Résultats Internationaux

À l’échelle internationale, 187,000 déchets plastiques ont été répertoriés. Des milliers d’emballages jetables polluent les cours d’eau et les océans. Le polystyrène (mousse) et le polyéthylène sont les deux types de plastiques qui ont été le plus ramassé. Ces matériaux sont utilisés pour fabriquer les bouteilles, les contenants et d’autres types d’emballages.

En Amérique du nord, 64% des déchets répertoriés avec une marque identifiable appartiennent à Coca-Cola, PepsiCo, et Nestlé (respectivement). En Amérique du Sud, les déchets des mêmes trois multinationales comptent pour 70% des résultats. Ils sont par conséquent aux trois premiers rangs des plus grands pollueurs plastiques au monde.

Les 10 plus grands pollueurs au monde sont (dans l’ordre) Coca-Cola, PepsiCo, Nestlé, Danone, Mondelez International, Procter & Gamble, Unilever, Perfetti van Melle, Mars Incorporated et Colgate-Palmolive. Leurs produits, sous diverses marques, ont été répertoriés dans au moins 10 des 42 pays.

Les enquêtes de marques menées par le mouvement #BreakFreeFromPlastic ne mesurent pas l’empreinte plastique des multinationales, mais fournissent un indice global des plus grands pollueurs de la planète. Le mouvement exige que les multinationales réduisent leur production de plastique à usage unique, donc jetable, et de prioriser l’innovation et la recherche des alternatives qui créent des nouveaux systèmes.

Greenpeace continue d’inciter les multinationales et les gros distributeurs à se départir du plastique jetable et d’éliminer graduellement leur production du plastique à usage unique, d’investir dans des systèmes de livraison basés sur des modèles de récupération et de réutilisation (pas seulement de recyclage) et de prendre leurs responsabilités  pour l’entièreté du cycle de vie de leurs produits, emballages compris, face à la pollution plastique des océans qu’ils perpétuent jusqu’à ce qu’ils achèvent leur transformation corporative. Greenpeace a d’ores et déjà interpellé le gouvernement canadien d’agir de manière urgente en mettant en place un cadre législatif qui délimite des quotas de réduction précis, incluant une interdiction des plastiques à usage unique, et de sanctionner les multinationales pour les impacts environnementaux et sociaux de leurs activités.

-30-

Fiche d’informations sur les résultats canadiens.

Photo spéciale pour la sortie du rapport canadien.

Les partenaires Canadiens

Ecology Action Centre (Tufts Cove, Halifax); Surfrider Vancouver (Plage Kitsilano, Vancouver); Surfrider Pacific Rim (Tofino, C-.B.); Don’t Mess with the Don, Strawless Toronto et Stop Plastics (Don River valley, Toronto); et Mission 100 Tonnes. Plus de 300 bénévoles ont participé au total dans les nettoyages et enquêtes de marques.

Pour les résultats globaux, veuillez prendre connaissance du communiqué international.

Le rapport détaillé international est produit par #BreakFreeFromPlastic.

Photo et vidéo:

Pour des photos et vidéos des activités au Canada, cliquez ici.

Pour des photos et vidéos des activités internationales:  cliquez ici.

Pour toutes questions, entrevues ou photos, veuillez contacter :

Loujain Kurdi, Conseillère aux communications, Greenpeace Canada, +1 (514) 577-6657, loujain.kurdi@greenpeace.org

Greenpeace International Press Desk: +31 (0)20 718 2470 (disponible 24 heures), pressdesk.int@greenpeace.org