(MONTRÉAL) – En réaction à l’annonce du gouvernement fédéral d’un investissement de 49 millions de dollars dans l’entreprise de Calgary Inter Pipeline pour transformer le propane de l’Alberta en granules de plastique destinées à la fabrication de produits de consommation, Sarah King, responsable de la campagne Océans & Plastique de Greenpeace Canada, a dit:

« C’est de l’hypocrisie pure de la part du gouvernement fédéral de prétendre être engagé à réduire les déchets et la pollution plastique, tout en accordant des subventions de plusieurs millions de dollars aux entreprises qui les produisent! Si ce gouvernement voulait vraiment s’attaquer à la crise du plastique, il utiliserait l’argent des contribuables pour financer de nouveaux systèmes de livraison, de remplissage et de réutilisation innovants utilisant des emballages sans plastique, au lieu d’encourager la production de nouveaux plastiques.

Il est évident qu’investir dans la production de plastique freine toute avancée vers une solution. Nous avons tellement de déchets de plastique que depuis des années nous en exportons plus de la moitié vers d’autres pays. Ceux-ci ferment d’ailleurs maintenant leurs portes, fatigués d’être un dépotoir pour le Canada. Le seul moyen de réduire les déchets et de limiter la pollution consiste à cesser de produire des produits destructifs et d’interdire certains plastiques les plus problématiques à usage unique afin de réduire notre impact sur nos océans. »

-30-

Pour plus d’information, veuillez contacter:

Philippa Duchastel de Montrouge, Conseillère aux communications, Greenpeace Canada

+1 (514) 929-8227, pduchast@greenpeace.org