Votre mobilisation a porté ses fruits. Après qu’un million trois cent mille personnes ont dénoncé ces derniers mois les destructions causées par l’huile de palme, Wilmar, le plus grand négociant de cette industrie, vient d’annoncer un plan d’action.

Wilmar s’engage à :

  • Cartographier tous ses fournisseurs
  • Utiliser des images satellitaires pour surveiller leurs activités
  • Suspendre tous liens avec les fournisseurs qui détruisent les forêts

Ce plan représente une énorme avancée et, s’il est mis en place, les destructeurs de forêts ne pourront plus cacher leurs activités.

PARTAGEZ

Peinture murale Wings of Paradise à Jakarta

Des enfants jouent devant une peinture murale représentant un oiseau de paradis sur un mur à Manggarai, au sud de Jakarta. La peinture murale est réalisée par l’artiste de rue Riyan « Popo » Riyadi, qui collabore avec Greenpeace au sein du mouvement mondial #WingsOfParadise pour soutenir la protection de la forêt tropicale humide de Papouasie.

Il y a quelques mois, nous avions révélé que Wilmar vendait de l’huile de palme destructrice partout dans le monde. En réponse, 20 peintures murales ont été réalisées dans 20 villes différentes, des activistes ont occupé une raffinerie de Wilmar et ont accosté un bateau-citerne de Wilmar transportant de l’huile de palme destructrice !

View this post on Instagram

DERNIÈRE MINUTE Six activistes de Greenpeace, dont une Canadienne, ont été arrêté·es par le capitaine d’un cargo géant alors qu’ils étaient montés à bord pacifiquement. Le chargement d’huile de palme transporté par ce cargo appartient à Wilmar International, le plus important et destructeur des négociants en huile de palme, qui fournit notammenet le fabricant des biscuits Oreo. Demandez à Oreo d'abandoner Wilmar et l'huile de palme destructrice >> lien dans la bio . . 📸@jshphotog . #dirtypalmoil #saveourrainforests #rangtan #palmoil #huiledepalme #foret #rainforests #rainforestdestroyers #climbing #ship #ocean #sea #europe #Indonesie #action #activisme #breakingnews #news #resist #greenpeace #photography #boat #GreenpeaceEsperanza #esperanza #greenpeaceships

A post shared by Greenpeace Quebec (@greenpeacequebec) on Nov 17, 2018 at 12:35pm PST

Nous nous sommes aussi adressés à l’un des plus gros clients de Wilmar: le géant mondial de la collation, Mondelez, qui fabrique notamment les biscuits Oreo. 120 groupes de bénévoles sont descendus dans les rues, une usine de Mondelez a été bloquée en Italie et des scènes de destruction de forêts factices ont été installées au siège social de Mondelez en Allemagne, au Royaume-Uni et aux États-Unis !

Des bénévoles de Greenpeace ont crée une forêt tropicale humide en train de brûler habitée par un orang-outan animatronique au siège d’Oreo Cookies, près d’Uxbridge, au Royaume-Uni. Greenpeace appelle les fabricants d’Oreo à cesser d’acheter de l’huile de palme à Wilmar, le plus gros producteur d’huile de palme, qui a détruit 70 000 hectares de forêt tropicale indonésienne au cours des deux dernières années.

Nous avons mis Mondelez au défi d’abandonner Wilmar pour lui avoir vendu de l’huile de palme destructrice. En réponse, la réaction du fabricant du célèbre biscuit s’est révélée inspirante. Mondelez et d’autres marques ont pris le parti de dire à Wilmar qu’il devait changer ses pratiques. Et, face à la mobilisation de millions de personnes, Wilmar savait qu’il ne pouvait nous ignorer plus longtemps.

Les marques et les négociants ont promis d’assainir leurs chaînes d’approvisionnement d’ici 2020. À moins de 400 jours de cette échéance, les entreprises échouent encore à le faire. Le temps presse: Wilmar doit mettre son plan à exécution et les autres compagnies productrices d’huile de palme doivent suivre son exemple. Si cela se concrétise, cela pourrait amorcer la fin de la déforestation pour la culture l’huile de palme.

Cette campagne est loin d’être terminée. Greenpeace va s’assurer que Wilmar tient ses promesses et que s’il manquait à ses engagements, nous serons prêt·e·s à les lui rappeler.