4 demandes cruciales pour la nouvelle stratégie agricole

D’ici la fin de l’année, le ministère de l’agriculture présentera à l’Union européenne sa nouvelle stratégie nationale agricole : ce document déterminera les mesures prises aux niveaux national et européen pour la protection du climat, de la biodiversité et de l’eau ainsi que des moyens de subsistance des exploitations agricoles. Ce sont des millions d’euros de subventions nationales et européennes accordées aux agriculteur·ices et producteur·ices de denrées alimentaires qui sont en jeu.

Saisissons-nous de cette opportunité pour créer un cadre facilitant la transition vers une agriculture durable !

  1. En garantissant un revenu stable pour les agriculteurs et agricultrices, ainsi qu’un accompagnement dans la transition vers un modèle plus écologique et durable.

  2. En réduisant considérablement la production de lait et le nombre de bovins afin de diversifier notre production agricole.

  3. En augmentant la part de la surface agricole biologique à 20 % d’ici 2025 (au lieu de 4 actuellement), ce qui implique une réelle sensibilisation à la transition auprès des producteur·ices et consommateur·ices.

  4. En encourageant les programmes de protection de biodiversité, de l’eau et du climat afin de convaincre les agriculteurs et agricultrices de faire partie de la solution.

Le Luxembourg doit promouvoir un nouveau modèle agricole, loin d’une production intensive et polluante, de la monoculture et des pesticides… Tout en offrant aux agriculteurs et agricultrices de réelles perspectives d’avenir !





À Romain Schneider, ministre de l'Agriculture

Je demande une stratégie nationale juste et durable pour l’agriculture luxembourgeoise. L’avenir de notre alimentation, de nos agriculteurs, de nos agricultrices et de l’environnement en dépend !