Vous n’avez pas participé aux diverses marches pour le climat ? Ou vous y étiez mais souhaitez encore et encore faire entendre votre voix? N’hésitez pas et soutenez la marche pour le climat menée par les jeunes ce 15 mars.

Youth for Climate appelle tout un chacun, jeunes, parents et grands-parents à participer vendredi 15 mars 2019 à une nouvelle marche pour le climat. Les élèves des lycées luxembourgeois seront libres à partir de 10h pour les lycées situés en dehors de Luxembourg ville et à partir de 11h pour les lycées situés dans la capitale, pour ensuite converger vers le glacis où une marche débutera à 12h00.

Enregistrez-vous pour les rejoindre et pour être tenus informés des activités !

Le 22 février 2019, des milliers d'étudiants et de lycéens ont défilé pour le climat à Paris. Ils demandaient une politique climatique plus ambitieuse. La jeune Suédoise Greta Thunberg était présente à cette marche afin d'attirer l'attention sur le changement climatique.

Le 22 février 2019, des milliers d’étudiants et de lycéens ont défilé pour le climat à Paris. Ils demandaient une politique climatique plus ambitieuse. La jeune Suédoise Greta Thunberg était présente à cette marche afin d’attirer l’attention sur le changement climatique. © Elsa Palito / Greenpeace

Pourquoi ce mouvement?

La jeune militante suédoise Greta Thunberg est à l’origine de ce mouvement en faisant la grève devant le parlement suédois chaque vendredi pour réclamer de meilleures mesures pour le climat. Depuis, des milliers de jeunes l’ont rejointe : en Suède, Allemagne Belgique, Suisse, … . Et les parents et grands-parents leur ont emboîté le pas en défilant eux aussi pour le climat.

Le 15 mars, il s’agira d’une marche menée simultanément dans de nombreux pays, regroupant à la fois les jeunes et les moins jeunes. Greenpeace apporte son soutien à ces marches.

Pour rappel : les experts du GIEC prévoient des scénarios climatiques hors de contrôle si le réchauffement dépasse +1,5°C par rapport à l’époque pré-industrielle. Nous devons tout faire pour maintenir le réchauffement sous la barre des 1,5°C. Il n’est pas trop tard mais le compte à rebours est lancé.