Bee Friendly Agricultural Field in Germany. © Ute Klaphake / Greenpeace

"*" indicates required fields

4 demandes cruciales pour la nouvelle loi agraire

Le ministère de l’agriculture est en voie de faire passer une nouvelle loi agraire : ce document déterminera les mesures prises aux niveaux national et européen pour soutenir les exploitations agricoles et le secteur en respectant la protection du climat, la biodiversité, le sol et l’eau. Ce sont des millions d’euros de subventions nationales et européennes accordées aux agriculteur·ices et producteur·ices de denrées alimentaires qui sont en jeu.

✓ Valid number ✕ Invalid number
Date de naissance*
This field is for validation purposes and should be left unchanged.

Saisissons-nous de cette opportunité d’adapter le projet de loi en créant un cadre facilitant la transition vers une agriculture durable !

1. En garantissant un revenu stable pour les agriculteurs et agricultrices, ainsi qu’un accompagnement dans la transition vers un modèle plus écologique et durable.

2. Reformer spécifiquement les articles 6 et 7 du projet de loi dans le sens de limiter la charge de bétail à la surface agricole de l’exploitation.

3. En augmentant la part de la surface agricole biologique à 20 % d’ici 2025 (au lieu de 5,1% actuellement), ce qui implique une réelle sensibilisation à la transition auprès des producteur·ices et consommateur·ices.

4. En encourageant les programmes de protection de biodiversité, de l’eau et du climat afin de convaincre les agriculteurs et agricultrices de faire partie de la solution.

Le Luxembourg doit promouvoir un nouveau modèle agricole, loin d’une production intensive et polluante, de la monoculture et des pesticides… Tout en offrant aux agriculteurs et agricultrices, en particulier les jeunes, de réelles perspectives d’avenir, sans se rendre vers une production de plus en plus industrialisée !