Les volontaires de Greenpeace Afrique exhortent les entreprises à arrêter le plastique à usage unique

Communiqué de presse - avril 26, 2018
Kinshasa, le 25 avril 2018 - Les volontaires de Greenpeace Africa en République Démocratique du Congo rejoignent plus d’un million de personnes à travers le monde pour demander aux entreprises de réduire la production des plastiques à usage unique pendant le Mois de la Terre en avril. Les volontaires ont effectué des exercices de sensibilisation et de nettoyage à l'école Ngwanza Kingasani Bosawa de Kinshasa pour encourager les élèves et étudiants à rejoindre ce mouvement mondial visant à réduire la dépendance humaine vis-à-vis du plastique.

Partout dans le monde, des individus ont signé des pétitions, se sont rendus dans les magasins et les restaurants en publiant des photos d'emballages ridicules sur les réseaux sociaux pour amener les entreprises  comme Coca-Cola, Pepsi et Nestlé à stopper leur utilisation de plastique à usage unique. Greenpeace Africa, dans le cadre du mouvement #BreakFreeFromPlastic, exhorte les congolais à contribuer au «Million Acts of Blue», avec des actions qui poussent les entreprises locales, les restaurants et les détaillants à réduire leur dépendance aux plastiques à usage unique.

"Nous arrivons à un point crucial dans l’utilisation  des plastiques à usage unique, et il est temps pour toute entreprise soucieuse d'une planète saine d'aller au-delà du recyclage. Les plastiques jetés continuent de se déverser dans nos océans, nos cours d'eau et nos  quartiers à un rythme alarmant », a déclaré Irène Wabiwa, Senior Forest Campaign Manager de Greenpeace Africa. "Il est temps de faire face à la réalité que nous ne pouvons pas simplement recycler, mais sortir de ce gâchis. Nous devons nous attaquer à la dépendance des entreprises aux plastiques à usage unique et aller dans une meilleure direction », a ajouté Wabiwa.

Les volontaires  congolais de Greenpeace  se sont joints aux activistes du monde entier pour agir tout au long du mois d'avril pour rejeter les plastiques à usage unique que les entreprises vendent aux consommateurs. En utilisant des audits de marques pour faire des exercices de nettoyage au complexe scolaire Ngwanza Kingasani Bosawa de Kinshasa  ce mercredi 25 avril, les environnementalistes ont l'intention d'identifier les entreprises qui utilisent plus de plastiques et les inciter à rechercher une alternative plus responsable.

"Nous utilisons ce Mois de la Terre pour éduquer les jeunes Congolais et pour amener les entreprises à fermer le robinet du plastique", a déclaré Felly Shab Momi, Coordinateur des volontaires de Greenpeace à Kinshasa. "Nous sommes alarmés par les effets négatifs du plastique qui bloque nos cours d'eau, et mettent continuellement en danger la vie marine ", a ajouté Shab.

Le Mois de la Terre est devenu une occasion pour de nombreuses entreprises de réfléchir aux efforts de recyclage, et de diminuer  la production du plastique jetable. En ce e mois de la Terre, Greenpeace Africa cherche à fédérer les discours autour des plastiques à usage unique pour une responsabilité individuelle envers les entreprises réduisant leur production d'emballages en plastique jetables.

Notes à l'éditeur:

Une étude récente a révélé que 91% des plastiques du monde entier n'ont pas encore été recyclés.

Le mouvement international #BreakFreeFromPlastic est composé de plus de 1 100 groupes, dont Greenpeace, qui incitent les entreprises à réduire et éventuellement éliminer la production de plastique à usage unique.

La pollution plastique peut étouffer ou entremêler la vie marine, y compris les oiseaux de mer, les tortues et les baleines. Le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) estime que les plastiques marins sont responsables de la mort de centaines de milliers de créatures marines chaque année.

Greenpeace a publié aujourd'hui une boîte à outils pour aider les individus à exiger une action sur la pollution plastique, disponible ici: www.greenpeace.org/MillionActsOfBlue 

Media Contacts:

, Senior Forest Campaign Manager, Greenpeace Africa; + 243976756102

Thèmes