magazine / décembre 2012

Je joue au piano tout en faisant un geste pour l'environnement

Eric Vandermeulen, chez lui.

Eric Vandermeulen, chez lui.

© Tim Dirven/Greenpeace

Eric Vandermeulen est pianiste. Il a décidé de faire des concerts au profit de Greenpeace. Une belle preuve d'engagement !

Assister au concert Plus d'information (en néerlandais)

Eric, qui êtes-vous exactement ?

J’habite près d’Anvers et j’enseigne le piano. J’ai appris à jouer au piano grâce à mon père, qui était aussi professeur. J’ai ensuite étudié au conservatoire et commencé à donner des cours. Je suis désormais professeur de piano dans une académie de musique. Je donne également des concerts pendant mon temps libre.

Le changement climatique est le problème environnemental le plus urgent

Vous donnerez aussi prochainement des concerts au bénéfice de Greenpeace ?

C’est exact. En fait, tout a commencé il y a trois ans. J’écoutais une interview radio de Jean Ziegler, qui sillonnait alors le monde pour les Nations unies. Dans cette interview, il se montrait profondément indigné par les injustices dont est victime la majorité de la population mondiale. Quand j’ai entendu ses propos, je me suis dit : moi aussi je veux agir. Je veux faire quelque chose pour Greenpeace !

Et ensuite ?

J’organisais déjà des concerts de musique de chambre pour Oxfam. J’ai décidé de mettre sur pied une initiative similaire pour Greenpeace. Mon premier concert est prévu le 27 janvier 2013, au Singel à Anvers. Les bénéfices seront reversés à Greenpeace. Ensuite, nous organiserons encore des concerts à la demande de particuliers, mais toujours au profit de Greenpeace. J’adore jouer au piano et je ferai en même temps un geste pour l’environnement. C’est pas merveilleux, ça ?

À quoi pensez-vous que Greenpeace devrait consacrer ce bénéfice ?

Au climat. J’ai vraiment l’impression qu’il s’agit du problème le plus urgent à l’heure actuelle. Un professeur que j’ai rencontré récemment me l’a confirmé : « Il est scientifiquement prouvé que le climat se dérègle. » Le niveau des océans monte, les ouragans se multiplient, même en Belgique on commence à ressentir les effets des changements climatiques. Bien entendu, il y a d’autres problèmes environnementaux qui me tiennent aussi à cœur, comme l’extinction de certaines espèces animales ou le déclin de l’agriculture.

Poursuivez-vous d’autres formes d’engagement environnemental pendant votre temps libre ? 

Eric VandermeulenNom :

Eric Vandermeulen

Âge :

52 ans

Profession :

professeur de piano

Hobbys :

jouer au piano, donner des concerts, lire, regarder des films et écrire

Oui. Avec mon épouse, nous nous passons de voiture, nous faisons nos courses d’une manière respectueuse de l’environnement, nous achetons des produits bio et veillons à suivre autant que possible un régime végétarien, nous voyageons en train, jamais en avion… Et j’oubliais presque : nous sommes membres d’une très belle initiative, lancée par une ferme non loin de chez nous : on paie une cotisation annuelle qui nous permet de cueillir fruits et légumes de la ferme selon nos besoins !

Essayez-vous de mobiliser votre public ?

J’explique que le bénéfice ira « à une bonne cause », sans en dire beaucoup plus. Mais il arrive quelquefois que certaines personnes du public viennent vers mois pour me demander plus de détails à ce sujet.