magazine / mars 2013

Elargir le ring ? Le climat trinquera !

La multiplication de décisions climatiques néfastes, prises au niveau local, peuvent avoir des répercussions au niveau mondial. Et sur chaque habitant de cette terre.

La multiplication de décisions climatiques néfastes, prises au niveau local, peuvent avoir des répercussions au niveau mondial. Et sur chaque habitant de cette terre.

Greenpeace

En 2013, des méga projets passeront à la vitesse supérieure avec, à la clé, une action pro- ou anti- climat. On parle en priorité de l'élargissement du ring de Bruxelles.

ring élargi: NON Envoyez un mail au ministre


Une chose est sûre : ces projets sont incompatibles avec les obligations climatiques de notre pays. Et de plus, tout le monde est concerné. C'est pourquoi Greenpeace a réalisé une vidéo réunissant des voix du monde entier à l’attention de Hilde Crevits, ministre flamande de la mobilité. Les citoyens qui l'interpellent sont originaires d’Afrique, d’Asie, des Amériques mais aussi du Royaume-Uni ou encore d’Australie. Le clip l’invite à prendre conscience de la réalité des changements climatiques telle qu’elle est aujourd’hui vécue par des millions de personnes de par le monde.

 

Le gouvernement flamand doit prendre prochainement des décisions importantes concernant l’élargissement du ring de Bruxelles et le bouclage du ring d'Anvers. Les études de mobilité et d’incidence environnementale actuellement sur la table du gouvernement flamand démontrent à suffisance que des alternatives existent : optimalisation du réseau de transports en commun et des pistes cyclables, instauration d’une taxation au kilomètre...

Des décisions néfastes, comme l'élargissement du ring, affectent chaque habitant de cette terre.

Il est indispensable que le gouvernement flamand opte pour de telles solutions. "Le monde vit au rythme d’une crise climatique sans précédent et le gouvernement flamand fait comme si de rien n’était", déplore Joeri Thijs, responsable de la campagne Transports de Greenpeace Belgique.  "La Flandre ne peut pas continuer à ignorer  l’impact climaticide de certains de ses projets. En misant sur des bandes de circulation supplémentaires, la Flandre nous fait prendre des vessies pour des lanternes. L’élargissement du ring de Bruxelles est une vraie fausse solution. A terme, on ne peut rien en attendre d’autre qu’une augmentation du trafic et des émissions de CO2. Il est évident que la Belgique devrait s’atteler à une réduction drastique de ses émissions de gaz à effet de serre."

Greenpeace demande aux décideurs politiques de prendre en compte l’impact climatique
dans les choix qu’ils opéreront. Le secteur Transport est le seul secteur économique qui voit encore augmenter ses émissions de gaz à effet de serre.