magazine / septembre 2013

Rencontre avec le président indonésien

Kumi Naidoo, directeur de Greenpeace International (à gauche) et Susilo Bambang Yudhoyono, président de l’Indonésie – juin 2013

Kumi Naidoo, directeur de Greenpeace International (à gauche) et Susilo Bambang Yudhoyono, président de l’Indonésie – juin 2013

© Toto Santiko Budi / Greenpeace

   

"Je demande à Greenpeace de rester partenaire de l’Indonésie, avec pour mission de mettre le doigt sur les choses que notre pays peut améliorer. Et je voudrais exprimer ma gratitude pour tout ce que Greenpeace a fait pour le monde en général et pour l’Indonésie en particulier."

Susilo Bambang Yudhoyono, président de l’Indonésie, à Kumi Naidoo, directeur de Greenpeace International – juin 2013

Cette reconnaissance présidentielle ne doit pas nous faire oublier l’une de nos valeurs clés : notre indépendance vis-à-vis des mondes industriel et politique. Alors oui, nous continuerons à agir en Indonésie. Car malgré les avancées, les forêts continuent à y être soumises à rude épreuve, en priorité par l’industrie de l’huile de palme.

Continuez à nous suivre !

Il en va de l’avenir des populations locales, du tigre de Sumatra et de la planète entière : en raison de la déforestation, l’Indonésie est l’un des principaux pays émetteurs de gaz à effet de serre.