magazine / mars 2014

Vers un mieux pour le tigre de Sumatra

Il ne reste que 400 tigres de Sumatra à l'état sauvage...

Il ne reste que 400 tigres de Sumatra à l'état sauvage...

Greenpeace/REX/Richard Austin

Sans vous, nous n’y serions pas arrivés. Votre soutien nous a permis de signer plusieurs victoires. La dernière en date? L’engagement deDelhaize en faveur d’une meilleure protection des forêts!

A vous d'agir! Participez à nos actions en ligne



Ca y est, Delhaize l’a fait! La chaîne de supermarchés belgo-internationale a dévoilé sa toute nouvelle politique d’achat d’huile de palme responsable. A travers cette nouvelle politique, l’entreprise basée à Bruxelles va tout d’abord exiger de ses fournisseurs qu’ils utilisent 100% d’huile de palme traçable à partir de la fin d’année 2015 et visera, parallèlement, une huile de palme «libre de déforestation» pour 80% de sa consommation d’ici 2018 au plus tard. Une excellente nouvelle pour les forêts tropicales indonésiennes mais également pour les espèces animales qu’elles abritent, à l’instar des 400 derniers tigres de Sumatra.

La pression exercée par Greenpeace et par les nombreux clients de Delhaize a donc porté ses fruits en ce début d’année 2014. En l’espace de trois semaines – de fin janvier à mi-février –, le nouveau CEO de Delhaize a en effet reçu plus de 25.000 e-mails de clients lui demandant d’adopter au plus vite une politique de non-déforestation. Si Greenpeace avait déjà attiré l’attention de l’opinion publique sur le lien existant entre la destruction des forêts indonésiennes et certaines entreprises belges (dont Delhaize et Colruyt mais également la chaîne française Carrefour) au mois d’octobre, c’est ensemble que nous avons décroché ce succès !

«Delhaize montre la voie à suivre. Nous espérons que d’autres entreprises, à l’instar de Colruyt et Carrefour, suivront cet exemple et s’engageront elles aussi à développer une politique de non-déforestation claire et ambitieuse. Ce n’est que de cette manière que nous parviendrons à transformer le secteur de l’huile de palme», dit Jonas Hulsens, chargé de campagne forêts pour Greenpeace Belgique.

Après Delhaize, à qui le tour?

L’engagement de Delhaize crée un important précédent. Avec plus de 3.000 magasins répartis dans dix pays et sur trois continents, Delhaize n’est pas qu’un simple consommateur d’huile de palme. Il s’agit également d’un acteur mondial au niveau de la distribution alimentaire et de la première grande chaîne de supermarchés internationale qui s’engage publiquement en faveur d’une politique de non-déforestation impliquant une traçabilité complète.

Spirale positive

L’année écoulée nous avait déjà offert plusieurs belles satisfactions. Il y a notamment eu toutes ces mesures prises par diverses compagnies internationales de renom afin d’enrayer la destruction des forêts indonésiennes. APP (géant mondial du papier), Unilever (fabricant du savon Dove) et Ferrero (producteur du Nutella) se sont ainsi tour à tour engagés à entreprendre les démarches nécessaires pour ne plus contribuer à la déforestation. Wilmar International, plus grand négociant d’huile de palme du monde, a lui aussi annoncé, fin 2013, une nouvelle politique visant à protéger forêts et tourbières.

Ne pas relâcher l’étreinte

Pas de doute, le bilan de ces derniers mois de notre campagne pour la préservation des forêts est positif mais cela ne nous fera pas relâcher l’étreinte. Nous veillerons à ce que Delhaize respecte ses promesses et nous ferons pression sur d’autres entreprises pour qu’elles prennent des engagements similaires. Ce succès acquis à vos côtés nous donne encore davantage de motivation pour protéger au mieux les forêts indonésiennes au cours des prochains mois. Continuez donc à nous suivre et à nous soutenir car, même si nous sommes sur la voie du changement, il reste encore du chemin à parcourir!