magazine / mars 2014

Travailler dans l'environnement

C'est sûr: bientôt, je participerai aux actions de Greenpeace sur le terrain!

C'est sûr: bientôt, je participerai aux actions de Greenpeace sur le terrain!

Greenpeace/Dossche

Olivia, étudiante en dernière année en communication des entreprises à l’ULB, a effectué un stage chez Greenpeace. Gros plan sur son parcours et ses attentes.

Et vous? Participez aux actions de Greenpeace!



Pourquoi avoir décidé de faire ton stage chez Greenpeace?

Aux cours, nous parlons régulièrement des campagnes de Greenpeace. J’aime le côté original de ses actions et de ses vidéos qu’elle publie régulièrement sur son site. Elles peuvent être chocs ou humoristiques mais, elles ont une chose en commun: elles font le buzz! J’ai envoyé ma candidature et elle a été retenue. J'étais d’autant plus ravie qu’après mes études, j’aimerais travailler dans le domaine de l’environnement, qu’il s’agisse d’une entreprise verte ou d’une ONG.

Concrètement, que t’ont apporté ces trois mois de stage?

D’abord, la conviction que je dois améliorer mon néerlandais! En ne maîtrisant pas correctement la langue de Vondel, j’ai parfois l’impression de passer à côté de certaines choses. Et je suppose que cela va me pénaliser le jour où je commencerai à postuler, d’autant plus que j’espère trouver un job à Bruxelles. J’ai aussi compris la façon dont Greenpeace construit ses campagnes. C’est fascinant de voir comment, au départ d’une problématique à l’autre bout du monde, Greenpeace construit ses messages de telle sorte que les citoyens ici soient interpellés. Enfin, j’ai appris à vaincre ma timidité, que ce soit en répondant au téléphone ou en faisant une interview pour ce G.mag. D'ailleurs, grâce à cette interview, c’est sûr, j’aurai une maison passive ou basse énergie plus tard!

Olivia Gervois Nom:

Olivia Gervois

Age:

22 ans

Profession:

étudiante

Hobbys:

le badminton, les restos, le shopping, les sorties, les animaux, les films…


Tu as vu Greenpeace de l’intérieur. Donne trois adjectifs qui caractérisent selon toi l’organisation.

Conviviale, battante et passionnée. Et je mettrais ces trois adjectifs en rapport avec les personnes que j’y ai côtoyées. D’abord, elles m’ont mises à l’aise dès le premier jour. Ensuite, elles ne baissent pas les bras. Si un projet ne se déroule pas comme prévu, elles vont tout faire pour lui donner une nouvelle orientation. Enfin, elles semblent toutes habitées par la même passion : celle de vouloir agir pour l’environnement, à tout prix.

As-tu l’impression que les jeunes de ton âge sont mobilisés par l’environnement?

Je distingue trois groupes de jeunes: ceux qui ne sont pas intéressés, ceux qui font des petits gestes au quotidien, comme trier les déchets, et ceux qui sont vraiment engagés. La plupart des jeunes autour de moi font partie de la deuxième catégorie. Je pense surtout que nous ne sommes pas assez informés, que nous n’avons pas suffisamment conscience du fait que chacun, à son niveau, peut réellement contribuer à faire bouger les choses.

Plus tard, j'aurai une maison basse énergie!

 Et toi?

Je n’en fais pas assez… Comme d'autres, je trie les déchets, je harcèle mes parents lorsqu’ils laissent les lumières allumées en quittant une pièce, j’évite le gaspillage… Mais j’ai envie d’en faire plus! A court terme, j’aimerais partager mon intérêt et essayer de toucher un maximum de personnes, notamment via Facebook. Et à plus long terme, je souhaiterais travailler dans le domaine de l’environnement. J’ai déjà pris une bonne résolution : je vais suivre une formation pour pouvoir participer aux actions de Greenpeace sur le terrain!