Des mannequins de Zara se révoltent contre les substances toxiques

Poster un commentaire
Actualité - 24 novembre, 2012
Ce samedi après-midi, des mannequins d'étalage de Zara, rue Neuve à Bruxelles, se sont croisés les bras. L'action s'est répétée à plusieurs autres endroits du monde. Ils n'acceptent plus que Zara pollue les cours d'eau avec des substances toxiques. Avec cette action, Greenpeace exige de la plus grande chaîne mondiale de la mode qu'elle « détoxifie » au plus vite sa ligne de production de vêtements.

A première vue, il ne se passe rien de très inhabituel du côté de la rue Neuve, à Bruxelles. Zara organise un défilé de mode, expose quelques mannequins à l'extérieur du magasin et distribue des flyers. Mais à y regarder de plus près, on s'aperçoit qu'il s'agit d'une action de Greenpeace et que les vêtements de Zara ont un petit aspect sale.

Detox, action contre Zara, Bruxelles

En effet, Greenpeace a fait analyser des échantillons de vêtements qui ont révélé que certains articles de Zara contiennent des éthoxylates de nonylphénol (NPE). Au contact de l’eau, ils se dégradent en substances chimiques perturbatrices du système hormonal. Nous avons également décelé des traces d'amines cancérigènes qui résultent de l'utilisation de certaines teintures. Ces substances entraînent la contamination de l'eau aux quatre coins du monde, tant au moment de la fabrication du vêtement que lors de son passage en machine.

Les manifestations ne se sont pas limitées à la Belgique. D'autres révoltes de mannequins ont eu lieu en Thaïlande, en Turquie, en Norvège, en Tchéquie, en France et en Allemagne. Pour eux, le fait que des vêtements de Zara contiennent des traces de telles substances est inacceptable, tant pour les consommateurs que pour les populations riveraines des sites de fabrication.

 

 


Le rapport de Greenpeace ne se limite pas à l'analyse des seuls vêtements de Zara. D'autres grandes marques comme Levi’s, C&A, Mango, Calvin Klein, Jack & Jones et Marks & Spencer (M&S) y sont pointées du doigt. C&A et M&S mais aussi H&M et les principales marques de vêtements de sport se sont déjà engagées à assainir leur chaîne de production d'ici 2020. En tant que leader mondial du secteur, il est temps que Zara prenne les devants et procède d'urgence à la détoxification de sa chaîne de production. Et ce, d'une manière à la fois ambitieuse et transparente. 

Nous aimons nos vêtements. A travers eux, nous exprimons qui nous sommes, nous montrons notre identité. Nous sommes cependant intimement convaincus que les vêtements que nous portons et que nous aimons ne doivent pas être fabriqués au détriment de notre Terre. C'est pourquoi notre campagne Detox passe à la vitesse supérieure.

Aidez Zara à rompre sa dépendance vis-à-vis des substances toxiques.

Aucun commentaire Ajouter un commentaire

Poster un commentaire 

Pour poster un commentaire, vous devez être inscrit(e).