Vos prédécesseurs ont légitimé une forme de pêche  illégale en laissant des compagnies de pêche sous-déclarer la jauge brute  de leurs navires industriels pendant plus de trente longues années au Sénégal. Ils ont ainsi permis à ces navires d’accéder à des zones de pêche qui leur seraient normalement interdites. En fermant les yeux sur cette fraude inacceptable, ils ont aussi légitimé une concurrence déloyale entre petites pirogues et  bateaux industriels. En plus de devoir partager la part qui leur est réservée, ces pêcheurs artisans s’exposent à des risques d’accident en mer, et voient souvent leurs engins de pêche détruits.

pirogues pêcheurs artisans au Sénégal

Cette forme de tricherie  permet aux propriétaires de ces navires  de payer une redevance moindre à l’Etat du Sénégal. Des fonds qui auraient pu notamment être investis dans des secteurs clés comme la santé et l’éducation.

Monsieur le Ministre, aujourd’hui, l’opportunité vous est donnée de rectifier le tir et de mettre fin à cette pratique restée longtemps impunie.

Dans le cadre du renouvellement des licences de pêche au Sénégal, vous pouvez Monsieur le Ministre changer la donne, remettre les pendules à l’heure et inscrire, ainsi, votre nom dans l’histoire. Vous en avez le pouvoir, reste à y associer votre volonté.

Dites NON à  tous ces bateaux qui voudraient accéder aux eaux sénégalaises avec des tonnages bruts frauduleux. Dites leur NON, dites leur que cela ne se passera pas sous votre mandat, et que l`ère de l’impunité est révolue.

L’accès à la ressource dans la ZEE Sénégalaise doit aujourd’hui être réservée à ceux dont les activités de pêche ont le moins d’impacts sur l’environnement marin et qui ont, socialement, des impacts positifs (création d’emplois, sécurité alimentaires, entre autres).  Mais aussi et surtout aux opérateurs soucieux du respect des législations locales et internationales.

Faites le tri Monsieur le Ministre, exigez, pendant ce processus de renouvellement de licences, que toutes les compagnies, sans exception, qui veulent voir leurs navires accéder aux eaux sénégalaises fournissent des certificats de jauge internationaux en bonne et due forme, délivrés par des experts accrédités.

Mareyeurs, femmes transformatrices, pêcheurs, société civile et toute la population sénégalaise vous regardent et espèrent que vous allez, en cette année 2016, enfin, mettre fin à cette injustice.

Votre décision d’aujourd’hui  sera saluée et viendra renforcer le désir de transparence dans le secteur comme l’a encore récemment exigé SE Macky  Sall à son chef de gouvernement.

La balle est dans votre camp Monsieur le Ministre, Veuillez tout simplement rectifier le tir !

Vous aussi, AGISSEZ !

Envoyez cette lettre au ministre de la pêche et à la présidence du Sénégal via Twitter.

Signez notre pétition pour demander une action au gouvernement.

Partagez ce blog sur Facebook.

Derniers Articles

Comments

Inscrivez votre réponse

Discussion

Close