La crise climatique provoque des vagues de chaleur de plus en plus graves et de plus en plus fréquentes, ce qui augmente les risques d’incendies de grande ampleur. Ce fut déjà le cas il y a quelques mois en Amazonie, en Indonésie et en Sibérie.

Aujourd’hui, c’est l’Australie qui est dévastée par des feux de brousse et des incendies de forêt. Des maisons sont détruites, la nature et des écosystèmes entiers sont dévastés et des millions d’animaux sont tués.

De nombreux citoyens qui ont échappé aux flammes réagissent et refusent d’accepter les excuses des dirigeants australiens. Le moment est venu d’affronter la crise climatique qui est à l’origine de ces incendies catastrophiques et sans précédent.

Ensemble, soutenons les Australiens dont la vie a basculé et envoyons un message clair à leur Premier ministre, Scott Morrison.

La crise climatique doit être reconnue pour ce qu’elle est : une menace existentielle qui nécessite une action d’urgence immédiate.

Je signe