#ChangementClimatique #EnergiesFossiles #Luxembourg

N'investissons plus dans les énergies fossiles

S'engager

Gdańsk, Pologne – Des activistes de Greenpeace ont été interpellés tandis qu’ils manifestaient contre l’urgence climatique en empêchant un cargo de décharger son stock de charbon dans le port de Gdańsk, en Pologne.

Le vaisseau iconique de Greenpeace, le Rainbow Warrior, était encore ancré dans le port de Gdańsk à 03:00 ce mardi et s’opposait au débarquement d’un chargement de charbon importé du Mozambique.

Activists Stop Coal Import to Poland. © Rafal Wojczal / Greenpeace

© Rafal Wojczal / Greenpeace © Rafal Wojczal / Greenpeace

Plus tôt ce jour-là, les activistes avaient peint le slogan ‘Poland Beyond Coal 2030’ (ndlr : la Pologne au-delà du charbon en 2030) sur la coque du navire. Cette action entrait dans le cadre d’une manifestation contre l’urgence climatique, au cours de laquelle les militants avaient également brandi des bannières ‘No Future in Coal’ (ndlr : pas de futur dans le charbon).

L’urgence climatique est là et nous devons agir maintenant. C’est le moment de vérité et il n’y a pas de retour en arrière possible. Comme des millions d’autres citoyennes et citoyens à travers le monde, nous réclamons la fin des combustibles fossiles. Nous n’avons pas de temps à perdre.” estime le directeur des programmes de Greenpeace Pologne, Paweł Szypulski.

Au lieu de protéger les citoyen.ne.s polonais et le pays, le gouvernement prend soin des intérêts des lobbys du charbon en continuant à importer des quantités de charbon et en freinant les progrès de l’Union Européenne pour atteindre un objectif climatique neutre.

Activists Stop Coal Import to Poland. © Max Zielinski / Greenpeace

© Max Zielinski / Greenpeace © Max Zielinski / Greenpeace

Les autorités polonaises ont arrêté plusieurs activistes de Greenpeace avant que des gardes-côtes, masqués et armés, aient abordé le Rainbow Warrior par la force en cassant une vitre avec un marteau. Les personnes à bord du navire sont actuellement en détention.

L’État polonais devrait agir avec autant de rapidité et de diligence face à la crise climatique qu’il ne le fait avec la répression des manifestations pacifiques. Ces activistes ont eu le courage d’attirer l’attention sur la politique énergétique destructrice de la Pologne et ont été menacés avec des mitrailleuses en retour. C’est inacceptable. Nous demandons au gouvernement polonais de changer de cap maintenant et de mettre un terme à l’ère du charbon.” s’emporte Marek Józefiak, coordinateur de la campagne Climat et Énergie pour Greenpeace Pologne.

Au lieu d’investir dans les renouvelables, la politique énergétique du gouvernement polonais facilite l’importation continue de charbon, principalement en provenance de Russie, mais aussi de pays aussi éloignés que l’Australie, la Colombie ou le Mozambique.

Greenpeace exhorte le gouvernement polonais à s’engager pour une élimination progressive du charbon d’ici 2030. Cette revendication s’inscrit dans un appel international à la transition énergétique qui aura lieu ce mois-ci, et qui exige de l’industrie des énergies fossiles qu’elle reconnaisse sa responsabilité dans la crise climatique.

Le 27 septembre, quelques jours après le Sommet pour l’Action Climatique du Secrétaire Général des Nations Unies à New York, au cours duquel nos dirigeants devront dépasser le stade des discours pour celui des actes, des millions de personnes à travers le monde participeront à l’une des plus grandes manifestations pour l’action climatique. À Luxembourg, la manifestation commencera à 15h.

Pour limiter la hausse de la température globale moyenne à 1.5°C et ainsi éviter une véritable catastrophe climatique, Greenpeace demande à l’UE de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 65% d’ici 2030 et d’atteindre la décarbonisation totale de son économie d’ici 2040.

Retrouvez sur ce lien des photos de l’action.