Vous faites probablement déjà des efforts pour limiter votre impact sur l’environnement au quotidien. MERCI. Les actions individuelles ont un réel impact sur le monde : c’est un petit pas pour vous, mais un grand pour la planète ! Plus nous serons nombreux et nombreuses à adopter ces “petits gestes” plus nous impulseront ces grands tournants politiques et sociaux qui font changer les choses.

Make Something Week in Hong Kong. © Patrick Cho / Greenpeace
© Patrick Cho / Greenpeace

Comment devenir (plus) écolo ?

Pour contribuer à la préservation de la planète, à la survie de l’humain et des espèces animales, nous pouvons chaque jour faire des choix pour limiter notre impact direct sur la nature ou indirect sur le climat. Alors avec l’équipe, on a rassemblé les éco-gestes les plus efficaces pour agir au quotidien, à votre niveau.

Mais attention, spoiler : l’écolo parfait·e n’existe pas ! tout le monde n’a pas les mêmes conditions de vie, les mêmes opportunités ou contraintes. Alors allons-y ensemble, pas à pas, du mieux que l’on peut.

Chaque action compte, même la plus simple.

Familie isst vegetarisch in Wien

1. Manger écolo

Pourquoi ? L’agriculture industrielle, ses pesticides, ses ogm, ses élevages en batteries, ses composants toxiques et autres importations bout du monde… ne font plus rêver personne ! L’impact sur les terres, la santé et le climat sont devenues bien trop lourdes, et nous savons que nous pouvons faire bien mieux, facilement.

L’idéal : pour limiter les produits transformés, importés et animaux, vous pouvez végétaliser votre alimentation avec les meilleures alternatives à la viande en privilégiant  les fruits et légumes biologiques, locaux et de saison – par ici le calendrier spécial Luxembourg pour faire vos courses !

Vous pouvez aussi télécharger l’application Yuka pour scanner les étiquettes de vos produits alimentaires (et cosmétiques) afin de connaître leur empreinte écologique et l’impact sur votre santé !

Encore + + écolo :  Si vous avez la chance d’avoir un jardin, plantez, plantez, plantez ! Un peu plus d’autosuffisance alimentaire, c’est écolo, mais aussi parfait pour se détendre et prendre l’air !

Reusable Takeaway Dish in Switzerland. © Greenpeace / Emanuel Büchler
© Greenpeace / Emanuel Büchler

2. Faire mes courses sans déchets (plastiques)

Pourquoi ? Chaque seconde, 200kg de déchets sont déversés dans nos océans, les poissons nagent dans le plastique et nous continuons à produire infiniment plus que ce dont nous avons besoin. Alors c’est pile le bon moment pour changer notre façon de consommer !

Les réflexes écolos : embarquez vos contenants (tupperwares, sacs en toile, pots en verre) pour aller faire vos courses en vrac, tentez de réduire les déchets alimentaires avec des recettes qui changent de l’ordinaire (on te voit, pesto de fanes de carottes), adoptez une gourde, ou encore fabriquez vos produits d’hygiène naturels (puis vous en vanter en soirée), l’idée c’est de repenser votre façon de consommer, sans vous priver ! Eclatez-vous  avec les idées les plus créatives en vous lançant une Mission Zéro déchet !

L’activité DIY pour propager les bonnes idées :  vous pouvez organiser des ateliers zéro déchets pour initier vos proches ! Drôle, ludique et au profit de la planète, le top.

Make Something Day in Hamburg. © Maria Feck / Greenpeace
© Maria Feck / Greenpeace

3. Détoxifier mes basiques

Pourquoi ? La plupart des industries textiles et technologiques utilisent de nombreux produits toxiques dans des mines et des usines aux conditions de travail inhumaines. Et ceci pour fabriquer des vêtements fast-fashion, ou autres machines vouées à l’obsolescence programmée qui nous poussent à consommer toujours plus. Alors basta 🙂

L’astuce écolo : éviter d’acheter du neuf ou privilégier les marques durables et locales qui souvent très originales et créatives ! Pour l’électronique, essayez de garder votre téléphone le plus longtemps possible ou choisir un modèle éthique comme Fairphone au lieu d’un Iphone ou Samsung par exemple pour lutter contre la pollution numérique.

L’astuce archi-écolo :  Testez le surcyclage (upcycling) pour redonner vie à des vieux objets rabougris, échangez vos  vêtements entre ami·es ou favorisez les achats d’occasion. Ça tombe bien, le vintage, c’est tendance !

4. Me déplacer sans polluer

Pourquoi ? La plupart des moyens de transports sont alimentés par les énergies fossiles et en particulier le pétrole, ce liquide précieux que l’on brûle au détriment du climat pour avancer plus vite, plus loin, plus souvent. Heureusement, nous pouvons limiter notre impact en variant les alternatives.

Les alternatives : privilégiez la marche et le vélo dès que vous le pouvez, les transports en commun (surtout qu’ils sont gratuits !) et pourquoi pas le covoiturage entre collègues ? Si vous devez posséder une voiture favorisez plutôt une voiture légère et peu consommatrice d’énergie.

Le + écolo : pour les vacances, on vous conseille de découvrir les merveilles de votre région, ou du moins d’opter pour l’Europe en évitant l’avion autant que possible. Il y a tellement à découvrir au Luxembourg et dans nos beaux pays voisins ❤

5. Choisir une énergie propre

Pourquoi ? Charbon, pétrole, gaz ou nucléaire, notre réseau électrique s’alimente majoritairement de ces énergies polluantes sans nous demander notre avis. Il y a pourtant de belles alternatives d’énergie renouvelable au Luxembourg alors profitons-en !

Pour commencer : à la maison, essayez d’utiliser uniquement l’énergie domestique dont vous avez besoin en réduisant le chauffage et la climatisation par exemple, qui contribuent tous deux à une surconsommation énergétique significative. Pour cela, vous (ou votre propriétaire) pouvez isoler votre logement et/ou changer vos installations pour consommer moins. Des questions ? le site myenergy.lu a tout prévu pour vous accompagner dans cette belle aventure verte.

Le summum de la transition écologique : Si vous le pouvez, passez à un modèle d’énergie plus autonome et renouvelable comme le solaire. C’est possible chez vous mais aussi dans votre école, votre entreprise… partout où le soleil brille !

Langur in Central Borneo. © Greenpeace / Ardiles Rante
© Greenpeace / Ardiles Rante

6. Investir dans le vert

Pourquoi ? Ah, l’argent, ce concept humain qui peut faire tant de bien que de mal ! Tous les jours nous dépensons, sans toujours savoir d’où vient notre argent, et à quoi il contribue. Au Luxembourg, nous avons mené l’enquête sur les fonds d’investissements : la plupart d’entre eux investissent dans les entreprises les plus polluantes de la planète… alors que les investissements durables sont tout aussi rentables et bien moins risqués ! Alors faisons changer tout ça, un euro à la fois.

On change de bord : quel que soit votre niveau de vie, vous pouvez choisir une banque qui contribue à des projets éthiques, il en existe au Luxembourg. Sinon, vous pouvez commencer par vous renseigner sur les investissements verts (en s’assurant qu’ils sont vraiment verts) que propose votre banque, et défier votre conseiller·e de proposer des alternatives toujours plus durables.

Investir pour la planète : Si vous pouvez investir, choisissez une coopérative verte locale pour propulser les projets d’avenir proches de chez vous !

Climate March in Paris

7. Amplifier mon éco-pouvoir 

Pourquoi convaincre mes proches de devenir écolo ? Lorsque vous montrez l’exemple, et partagez toutes ces petites astuces avec vos proches, vous les inspirez naturellement à agir aussi à leur niveaux. Oui, vous pouvez créer une réelle vague de changement autour de vous !

L’astuce pour rester zen : Accepter de modifier son mode de vie n’est pas facile pour tout le monde. Même si le temps presse, il est important de respecter le rythme de chacun·e et de prioriser les sujets qui toucheront le plus la personne en face de vous. Si les discussions sont difficiles, essayez d’employer les méthodes de CNV (communication non-violente) pour lancer un débat tout en restant à l’écoute : échangez vos points de vue pour mieux comprendre ce qui motive ou bloque l’autre, c’est le premier pas vers le compromis ! Restez calme mais déterminé·e : petit à petit, vos arguments fondés expliqués avec patience se fraieront peut-être un chemin dans la conscience de votre entourage. 

Le + écolo : profitez des événements familiaux ou activités entre ami·es pour proposer des ateliers DIY sympathiques ou même offrir un “bon de transition” avec vos conseils personnalisés ! Un ”dej écolo” avec vos collègues de travail, ou encore discuter approvisionnement dans votre café préféré ou chez votre commerçant ? Devenir écolo est non seulement crucial, mais aussi très fun finalement.

BONUS

Vous voulez recevoir plus de conseils écolos, directement dans votre boite mail ? On vous propose des articles, des astuces, des vidéos chaque semaine pour vous accompagner. Alors, à mardi ?

Inscription aux Mardis verts

Tous les mardis, recevez quelques conseils par email pour agir facilement à votre échelle ! Attention, ça risque d’être drôle et fort utile.