Le rachat de Lampiris par Total est cohérent avec la stratégie du géant pétrolier français, mais pose des questions importantes aux consommateurs quant aux côtés vert et belge que Lampiris a toujours mis en avant.

Il ne vous aura pas échappé que le géant pétrolier français vient de racheter Lampiris, fournisseur de gaz et d’électricité qui se revendiquait 100% vert et 100% belge. Notre ranking de 2014 mettait déjà en évidence une certaine nuance entre leur communication 100% verte et la réalité de leurs mix énergétiques (qui déterminent d’où provient réellement l’électricité qu’ils vendent).

Total est le 4ième plus grand producteur de pétrole au monde et se revendique aujourd’hui d’être le premier producteur de photovoltaïque après avoir racheté Sun Power. Entre le greenwashing et la vraie mutation, qu’en est-il de ce géant du pétrole ?

Après la COP 21, il est clair que de grands groupes comme TOTAL doivent se poser des questions sur leur avenir car si les Etats s’engagent réellement à maintenir le réchauffement global sous la barre des 1,5°c d’augmentation il faudra définitivement se passer des hydrocarbures. Gros problème donc pour les groupes pétroliers qui tentent de diversifier leurs investissements. Du point de vue de TOTAL, racheter Lampiris est donc cohérent.

Après avoir racheté Sun Power, le géant américain du photovoltaïque, Saft, producteur de batteries de stockage, s’octroyer les services de Lampiris pour s’emparer du marché de fourniture d’électricité aux particuliers est une vision globale qui peut être logique pour tenter d’amorcer un virage énergétique vers les énergies renouvelables. Ils savent comme nous que ce sont les énergies du futur !

TOTAL : un passé sulfureux, un présent encore flou

Mais, parce qu’il y a un mais bien sûr, n’oublions pas que TOTAL est le 4ème leader mondial de production de gaz et de pétrole. Qu’ils se sont engagés à ne plus forer en Arctique mais qu’ils payent GAZPROM pour le faire. Ils ont d’ailleurs signé avec eux un contrat de long terme en approvisionnement en hydrocarbure. Leur langage est donc TOTALement hypocrite à cet égard.

TOTAL est également présent dans l’Alberta au Canada où ils participent à l’exploitation des schistes et des sables bitumineux avec les conséquences écologiques graves que l’on connaît. Et s’ils disent qu’ils ont réduit leurs investissements aujourd’hui, c’est essentiellement car avec la baisse actuelle des prix du pétrole, l’exploitation des sables bitumineux devient de moins en moins rentable.

Enfin, TOTAL a une image déplorable également pour tous ceux qui se soucient de l’environnement, de l’éthique, des droits de l’homme de par les catastrophes du naufrage de  l’Erika en 1999, des accusations de financement de la dictature militaire en Birmanie ou encore des accusations de corruption des autorités libyennes, du recours à des paradis fiscaux pour ne citer que quelques exemples.

LAMPIRIS est votre fournisseur d’électricité et de gaz ?

Bref, la question que l’on se pose aujourd’hui est de savoir ce que va faire Lampiris en rejoignant TOTAL et s’il ne vend pas son âme au diable ? Seront-ils le faire-valoir de TOTAL ? La porte d’entrée pour nous séduire tous ? Nous, consommateurs belges et français ? Mais comment faire confiance encore à ceux qui faisaient de leur belgitude et vertitude leur marque de fabrique une fois absorbés par ce producteur de pétrole ?

Aujourd’hui, nous invitons toutes les personnes déçues par ce rachat à consulter notre ranking et à se positionner en fonction. Ce ranking date de 2014, les nouveaux venus comme MEGA, POWEO, COCITER et les autres ne s’y trouvent pas encore. Cette actualisation sera faite pour le mois de septembre et nous ne pouvons accélérer le processus car il est fait de rencontres avec les fournisseurs et les producteurs afin de connaître précisément leurs mix énergétiques et leur politique d’investissement.

N’oubliez de toute façon pas qu’il est très facile de changer de fournisseur. Que vous pouvez changer à tout moment et sans frais ; il vous suffit de vous inscrire chez un autre fournisseur, c’est lui qui fera toutes les démarches.

Préférez donc ceux qui disposent d’une meilleure cote que Lampiris dans notre ranking ; qui produisent de l’électricité en Belgique comme ENECO et, mieux encore, qui permettent une participation citoyenne comme ENERGIE 2030 ou COCITER, Wase Wind ou  ECOPOWER. Tous ne sont pas encore dans notre ranking mais s’y trouveront en septembre.

N’hésitez pas à nous suivre, à consulter la fiche - avec comparateurs d’énergie - d’Ecoconso et rendez-vous en septembre pour plus de détails.