Dans le cadre de l’expédition de Greenpeace Espoir en Afrique de l’Ouest , j’ai souhaité rejoindre le groupe des volontaires local de Guinée.

A propos de moi

Issagha guinée

Je m’appelle Issagha Koné, et je suis le coordinateur des volontaires pour Greenpeace en Guinée Conakry. Je suis un jeune guinéen d’origine burkinabé âgé de 24 ans militant des organisations de jeunesse. J’évolue dans les ONG de défense des droits humains, de la promotion juvénile, du développement communautaire et surtout dans la protection et la préservation de l’environnement.
Je suis issu d’une famille très modeste. J’ai effectué mes études primaires à Conakry dans la capitale avant d’aller poursuivre le collège et lycée à Labé avant de revenir dans la capitale pour le cycle universitaire à l’Université Kofi Annan dans le domaine des Relations Internationales (2013-2016).

Ces changements de milieu ont été d’un avantage capital pour moi ; dans la mesure où cela m’a permis de connaître et de m’adapter au savoir vivre des différentes couches sociales du pays. Au cours de ma formation, l’esprit d’activisme et de travailleur social c’est très vite développé.
Comme j’aime le dire tantôt, en matière de préservation de l’environnement, le simple fait de ne pas porter atteinte ne suffit pas à protéger notre environnement.

Espoir en Afrique de l’Ouest

espoir en qfrique de l'ouest esperanza

En ce moment, le navire de Greenpeace Esperanza, parcourt les eaux ouest africaines. A chaque étape du bateau en Afrique de l’Ouest, des activités sont organisées pour mobiliser les jeunes générations, à travers la remise de dessins, et le bateau est aussi le lieu de rencontres officielles avec les autorités.
Sachant que le bateau se dirigeait vers les côtes de mon pays, j’ai décidé de prendre une part active à sa venue. Et en Guinée Conakry, nous avons réussi à réaliser une activité majeure qui s’attaque aux maux du pays : la salubrité des plages.

Le nettoyage de la plage de Sainte Marie de Dixim
enfant nettoyage guinée

Le nettoyage de plage s’est tenu près de  l’établissement Sainte Marie de Dixim, une école de la capitale dont l’une des parties donne accès direct à la mer. Le choix d’assainir cette plage a reposé sur l’impact direct de la propreté de la plage sur la santé et le bien être des élèves de l’école.
L’idée était non seulement de faire participer les encadreurs et les élèves à l’activité d’assainissement, mais aussi et surtout faire de la sensibilisation par la pratique dans les écoles. C’est à mon avis le meilleur moyen d’engager une culture de la propreté chez nous.

Confiants et passionnés du service noble entrepris, les volontaires et les élèves ont réussi à assainir l’enceinte de la cour de l’école et à nettoyer la plage. L’activité nous a également permis d’avoir à titre indicatif, une première estimation quantitative et qualitative des déchets généralement retrouvés sur les plages guinéennes :
une majorité de déchets ménagers tels que boîtes de conserves, tissus, chiffons, plastiques.
des déchets provenant des hôpitaux : pansement, seringues, médicaments périmés.
d’autres rejet en provenance de la mer : filets, cordages, bois morts, etc… .

Au total, nous avons estimé avoir ramassé en moyenne 2 à 3 tonnes de déchets. Les enfants, accompagnateurs et autres volontaires sont fiers du travail de sensibilisation effectué, et nous espérons que cela se poursuivra dans le futur. La protection de l’environnement et des océans est notre responsabilité commune. Et moi, en tant que coordinateur du groupe local de Greenpeace en Guinée, je m’engage à m’investir pour que cet élan demeure.

>> Pour faire partie vous aussi du groupe des volontaires en Guinée, contactez [email protected] et rejoignez le groupe local dans Greenwire.

>> Pour plus d’information sur notre campagne, rendez vous sur notre page dédiée.

>> Donnez de la voix pour nos océans, signez notre pétition contre la surpêche !

Derniers Articles

Commentaires

Inscrivez votre réponse

Discussion

Close