Envie d’en faire plus?
J'agis ×

Compteur numérique, compteur intelligent ou compteur double flux : trois noms pour un même appareil. Certains propriétaires de panneaux solaires frémissent déjà en entendant ces mots, car ils craignent une augmentation de leur facture d’électricité. D’autres au contraire voient dans le compteur numérique de nombreuses possibilités pour réduire considérablement leur facture. Dans notre pétition, nous demandons de ne pas retarder le déploiement du compteur numérique. Pourquoi ? Nous sommes heureux de pouvoir vous l’expliquer ! 

Je signe la pétition

Qu’est-ce qu’un compteur numérique ?

Il y a de fortes chances que votre maison soit encore équipée d’un compteur ordinaire ou analogique avec un indicateur réversible. Ce compteur augmente lorsque vous consommez de l’électricité du réseau et diminue lorsque vous injectez de l’électricité non consommée sur le réseau, provenant par exemple de panneaux solaires. 

Un compteur numérique mesure séparément l’électricité que vous prélevez sur le réseau et celle que vous lui rendez. En outre, un compteur numérique peut lire ces données à intervalles très courts, par exemple de quinze minutes. 

Quelques différences régionales 

Le compteur numérique : panacée ou fléau ?

L’introduction du compteur numérique ne se fait pas de manière identique dans toutes les régions. À Bruxelles, le compteur numérique est obligatoire pour toute nouvelle installation de panneaux solaires depuis 2020, et les compteurs analogiques font l’objet d’une campagne de remplacement active. En Flandre, le compteur numérique est obligatoire pour les nouveaux panneaux solaires depuis janvier 2021, mais il est encore possible de demander un report jusqu’en 2025 pour les installations plus anciennes. En Wallonie, le déploiement du compteur numérique se fait toujours attendre. 

La tarification, c’est-à-dire ce qui apparaîtra sur votre facture d’électricité, dépend également de votre lieu de résidence. Il s’agit d’une question complexe impliquant à la fois les autorités fédérales et régionales et les régulateurs. Avec un compteur numérique, vous pouvez soit compenser l’énergie que vous achetez ou injectez sur le réseau jusqu’à atteindre zéro (comme avec le compteur réversible), soit comptabiliser les deux séparément. Une modification des tarifs n’est donc pas la conséquence de l’introduction du compteur numérique, mais bien d’un choix politique.

Malheureusement, trop de parties sont impliquées, et de nombreux coûts supplémentaires sont venus s’ajouter à la facture d’électricité ces dernières années. En ce qui nous concerne, le temps est venu de faire un grand nettoyage ! Il est également nécessaire de transférer une partie de la charge financière de l’électricité vers le mazout et le gaz fossile. La facture d’électricité s’en trouvera ainsi allégée, et passer à un chauffage plus durable par pompe à chaleur sera financièrement plus intéressant, ce qui est à la fois positif pour notre portefeuille et pour le climat.

Alors, pourquoi le compteur numérique ?

Le compteur numérique ouvre tout un monde de possibilités. Vous pouvez suivre votre profil de consommation et voir quand vous consommez beaucoup d’énergie et quels appareils y contribuent. Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez opter pour un contrat d’électricité dynamique, par lequel vous payez le prix de l’électricité au moment où vous la prélevez sur le réseau. Cela peut s’avérer particulièrement intéressant pour les propriétaires d’une voiture électrique ou d’une pompe à chaleur, qui peuvent ainsi adapter leur consommation aux périodes de bas prix de l’électricité. 

La consommation d’électricité étant mieux répartie tout au long de la journée, il faut moins de capacité de pointe (comme les centrales à gaz) pour répondre à la demande aux heures généralement les plus convoitées. Et comme la charge sur le réseau est ainsi mieux répartie, il faudra investir moins vite dans son renforcement, un coût qui est répercuté sur la facture d’électricité.

Enfin, la transposition de la « directive européenne sur les énergies renouvelables » offre également de nombreuses nouvelles possibilités impossibles à concrétiser sans compteur numérique. Par exemple, acheter, vendre et échanger de l’électricité au sein d’une communauté énergétique sera bientôt possible. Les écoles, les habitants, les petites entreprises, etc. pourront échanger de l’électricité entre eux, ce qui peut être très intéressant financièrement pour les familles, qu’elles soient équipées de panneaux solaires ou non. 

Signez notre pétition !

Le compteur numérique est un maillon indispensable de la transition énergétique, et ouvre tout un monde de possibilités. Avec ou sans panneaux solaires, ceux qui utilisent intelligemment leur compteur numérique, peuvent réaliser des économies substantielles. Nous sommes donc demandeurs du déploiement rapide du compteur numérique, en donnant la priorité aux propriétaires de panneaux solaires et aux membres des communautés d’énergie qui souhaitent exploiter activement ce type de compteurs. Le déploiement du compteur numérique doit être totalement gratuit, y compris pour ceux qui en font eux-mêmes la demande. À terme, tout le monde passera au compteur numérique. 

Pour rendre possibles de nouveaux modèles, comme le partage de l’énergie, les communautés d’énergie et les contrats dynamiques, les gouvernements doivent déployer le compteur numérique de manière optimale, rapide et démocratique. Si vous soutenez nos revendications en faveur des communautés d’énergie et pour une transition énergétique rapide, merci de signer notre pétition. 

Je signe la pétition Je partage sur Facebook Je partage sur Twitter Je partage sur Whatsapp
Facebook Facebook Instagram Instagram Twitter Twitter YouTube YouTube Pinterest Pinterest