Nous voilà sur le Rainbow Warrior pour témoigner et protester pacifiquement contre les tests en vue d’exploiter les grands fonds marins. Nous sommes dans une zone appelée Clarion Clipperton, au cœur du Pacifique. Pendant ce voyage d’environ 3 mois, le Rainbow Warrior est ma maison. Voici un premier aperçu de la vie à bord. Vous voulez en savoir plus sur le bateau, l’action, la vie à bord… ? Posez vos questions au bas de ce blog, dans la section “comments”.

An Lambrechts à bord du Rainbow Warrior
© Marten van Dijl / Greenpeace

C’est bien sûr en premier lieu un honneur de pouvoir naviguer pendant si longtemps sur le navire Greenpeace le plus célèbre du monde. Mais tout comme une maison, un navire doit être entretenu et nous, l’équipe de campagne, partageons la vie quotidienne de l’équipage.

Maintenance

Tous les jours, nous nettoyons le navire à 8 heures précises ! Pour le reste, nous nous relayons pour remettre en ordre la salle à manger après les repas. Et le samedi matin, c’est le « grand nettoyage » : tout est alors nettoyé de fond en comble. Et enfin, chacun s’occupe de laver ses propres vêtements et d’entretenir sa cabine (partagée). 

Bureau de campagne

Nous travaillons généralement dans le bureau de campagne à bord, mais la connexion internet et/ou la mer agitée peuvent vraiment poser problème. Travailler sur un ordinateur portable n’est de toute façon pas évident, et encore moins lorsqu’on attrape le mal de mer. Dans ce cas, il n’y a rien d’autre à faire que de sortir sur le pont ou de s’endormir, et d’attendre que ça passe. 

Envie d’en savoir plus sur la vie à bord du Rainbow Warrior ? Posez vos questions !
© Marten van Dijl / Greenpeace

Vous voulez en savoir plus ? Posez vos questions au bas de ce blog. Nous y répondrons dans un prochain blog.

Entre deux tâches, on s’entraîne à toutes sortes de situations d’urgence : comment réagir si une personne est à la mer, en cas d’alarme incendie ou en cas d’accident avec l’un de nos zodiacs. 

Détente

Il y a aussi du temps pour la relaxation. Ensemble, par exemple, on regarde un film sur le pont ou on joue à un jeu de société ; mais on peut aussi s’isoler dans notre cabine pour lire un livre. Et pour rester en forme pendant un tel voyage, on participe à des séances d’entraînement ou à des cours de yoga.

Après trois mois en mer, ce sera certainement une expérience étrange que de se promener à nouveau sur la terre ferme et de quitter la bulle du Rainbow Warrior. 

N’hésitez pas, et posez vos questions au bas de ce blog !

Je partage sur Facebook Je partage sur Twitter Je partage sur Whatsapp
Facebook Facebook Instagram Instagram Twitter Twitter YouTube YouTube Pinterest Pinterest
J'agis ×