Envie d’en faire plus?
J'agis ×

Ce 15 juin, nous célébrons la journée européenne du vent. C’est l’occasion idéale de réfléchir à cette source d’énergie inépuisable. L’énergie éolienne a un potentiel énorme, mais les récents succès de l’éolien en mer ne suffisent pas à faire oublier la lenteur exaspérante du déploiement de l’éolien terrestre. Il y a donc encore peu de raisons de se réjouir pour l’instant.

L’éolien terrestre : un potentiel important, mais des progrès (trop) limités

Pourtant, l’énergie éolienne terrestre est nécessaire pour une transition rapide et abordable vers une énergie 100 % renouvelable. Une seule éolienne fournit de l’électricité verte à une moyenne de 2 000 familles, au prix le plus bas et avec les plus faibles émissions de CO2 par kWh. En outre, les énergies solaire et éolienne se complètent bien et peuvent être déployées à grande échelle à court terme. Compte tenu de l’urgence de la crise climatique, ce n’est certainement pas un luxe inutile. 

Vous souhaitez soutenir l’énergie éolienne ? Optez pour un fournisseur d’électricité verte qui investit pleinement dans les énergies renouvelables.

Je passe à l’électricité verte

Eolien: champion en mer, à la traîne sur terre

L’éolien terrestre : un potentiel important, mais des progrès (trop) limités

La Belgique fait partie des leaders mondiaux de l’énergie éolienne offshore. Les éoliennes en mer fournissent déjà suffisamment d’électricité pour alimenter près d’une famille belge sur deux, et ce chiffre sera encore doublé dans les années à venir. En mer du Nord, nous travaillons également à établir des connexions avec d’autres pays comme le Danemark.

Les succès obtenus en mer contrastent fortement avec le développement difficile de l’éolien terrestre. Tant en Flandre qu’en Wallonie, les porteurs de projets éoliens ont de plus en plus de mal à faire décoller leurs nouveaux projets. En 2020, 24 nouvelles éoliennes ont été construites en Wallonie et 31 en Flandre, représentant respectivement une puissance installée d’environ 70 MW et 80 MW. C’est beaucoup moins que les 40 nouvelles éoliennes, ou 100 MW, qui sont au minimum nécessaires chaque année pour atteindre les objectifs wallons et flamands en matière d’énergie éolienne. La Flandre a déjà 55 éoliennes de retard sur son propre calendrier pour la période 2020-2025.

Objections et recours : les éviter si possible, les accélérer si nécessaire

Ce sont principalement les longues procédures de recours qui mettent le développement des projets éoliens en veilleuse. Les riverains sont souvent préoccupés par l’impact des éoliennes sur la nature, la santé et le bien-être, et introduisent des recours contre les permis délivrés. Ces procédures entraînent un retard moyen de 18 mois. Le droit d’opposition ou de recours doit être absolument garanti. Toutefois, les longs délais de traitement de ces procédures entraînent rapidement des années de retard et d’incertitude pour les investisseurs. La réduction du délai de traitement à un maximum de six mois contribuerait grandement à améliorer les choses. Des moyens supplémentaires doivent être alloués de toute urgence si l’on veut conserver une chance d’atteindre des objectifs climatiques déjà peu ambitieux.

Une procédure d’opposition ou de recours ne devrait en tout cas être possible qu’en dernier lieu. Un meilleur processus préliminaire prévoyant davantage de concertation peut souvent éviter ces procédures. Les nouveaux projets éoliens auront de meilleures chances de succès s’ils tiennent davantage compte des préoccupations des riverains lors de l’introduction des demandes de permis. Il va sans dire que les riverains doivent également pouvoir bénéficier financièrement des éoliennes. À l’heure actuelle, les mesures prises à cet égard sont bien trop peu nombreuses. Pourtant, la participation citoyenne directe permet de compenser en partie les inconvénients subis par les riverains, et elle leur permet également de participer aux bénéfices, ce qui ne peut que renforcer le soutien aux projets éoliens.

Donnez à l’énergie éolienne la place qu’elle mérite

Afin de limiter le réchauffement de la planète à 1,5 °C, il est nécessaire de passer rapidement à une énergie 100 % renouvelable. L’énergie éolienne terrestre joue un rôle important à cet égard, car elle offre la solution la plus économique, la plus rapide et la plus sûre, avec les émissions les plus faibles. Adoptons donc cette source d’énergie et donnons-lui la place qu’elle mérite. Faisons de chaque jour la Journée du vent.

Je passe à l’électricité verte Je partage sur Facebook Je partage sur Twitter Je partage sur Whatsapp
Facebook Facebook Instagram Instagram Twitter Twitter YouTube YouTube Pinterest Pinterest