Partageons des ondes éco-positives

Je participe

En l’espace d’une semaine, notre quotidien a radicalement changé. Nous vivons dans l’isolement et l’incertitude. J’espère que vous vous portez bien et qu’il en va de même pour vos proches.  Au nom de tous mes collègues, je voudrais vous souhaiter beaucoup de force et de courage pour traverser cette période.

Prenez soin de vous, comme nous le faisons pour la planète

En ces moments difficiles, les nombreux gestes de solidarité et de soutien qui émergent de partout nous font chaud au coeur. Si nous allons tous dans la même direction, si nous écoutons les scientifiques et si nous soutenons de toutes nos forces le personnel médical, alors nous vaincrons cette épidémie. Ensemble, nous sommes capables d’avoir un effet positif sur le monde. Cela, nous l’avons déjà vu à maintes reprises chez Greenpeace.

La crise du coronavirus nous rappelle, une nouvelle fois, à quel point il est essentiel de rétablir notre équilibre avec la nature. Il en va de notre santé et de celle de notre planète. Des scientifiques ont démontré que l’émergence de ce genre de virus est liée notamment à la disparition rapide de nos forêts. Les campagnes que mène Greenpeace sont plus que jamais indispensables. Il est vital de mettre un terme au réchauffement climatique, de protéger la biodiversité qui nous reste et de préserver les richesses naturelles. 

Nous poursuivons notre travail sans relâche. Mais bien sûr, nous avons dû nous adapter à la nouvelle situation. Depuis la semaine dernière, nous avons pris les mesures nécessaires pour protéger nos collaborateurs : le bureau de Greenpeace est fermé pour l’instant et les employés font du télétravail. Si vous désirez entrer en contact avec nous, faites-le de préférence par email. Nous répondons à tout le monde, mais soyez patients car nous recevons beaucoup de messages.

Pendant cette période difficile, nous ne descendrons plus dans la rue pour manifester pour un monde meilleur. Alors, utilisons ces longs moments à la maison pour encourager la créativité et l’inspiration. Ensemble, nous pouvons trouver de nouveaux moyens de faire entendre notre voix et de construire un avenir durable.

Le coronavirus causera certainement des dommages économiques mondiaux. Nous risquons aussi d’en souffrir car notre organisation est uniquement financée par les dons de citoyens et ne reçoit aucune aide financière de l’Etat ou d’entreprises. Mais soyez sans crainte : nous restons pleinement engagés et nous espérons que vous resterez à nos côtés. 

Enfin, nous sommes peut-être à un moment idéal pour prendre un peu de recul et réfléchir à ce qui compte réellement. Prenez soin de vous, des autres et de la planète.

Valerie Del Re, directrice de Greenpeace Belgique

Partageons des ondes éco-positives Je partage sur Facebook Je partage sur Twitter Je partage sur Whatsapp
Facebook Facebook Instagram Instagram Twitter Twitter YouTube YouTube