Un très grave accident dans la centrale nucléaire de Tihange ou de Doel pourrait provoquer des dommages bien plus importants que la catastrophe nucléaire de Tchernobyl.

Electrabel est l’exploitant des 7 réacteurs nucléaires sur le territoire belge. La législation belge lui octroie un régime de faveur en limitant sa responsabilité en cas d’accident à 300 millions d’euros à peine, soit un millième des dommages possibles. Ce risque non assuré est donc à charge de la population et de l’Etat belge.