Votre soutien assure le travail de nos expert·es, notre indépendance financière, notre liberté de parole et notre pouvoir d'action !

S'engager

Vevey, Suisse –Nestle a annoncé hier son intention d’accélérer les mesures de limitation de son empreinte plastique, et notamment le fait de rendre ses emballages recyclables ou réutilisables d’ici 2025 en passant au papier à usage unique et à d’autres alternatives.

« C’est bien que Nestle reconnaisse enfin la gravité de la pollution plastique en éliminant les produits non-recyclables et en admettant que le recyclage n’est pas suffisant, mais la solution n’est pas simplement de changer pour un autre matériel jetable. C’est ce genre de fausse solution, au fond mauvaises pour l’environnement, qui nous a mis dans le pétrin actuel. Nestle doit innover et s’éloigner du modèle à usage unique. Bien que cette annonce soit un premier pas dans le bon sens, l’entreprise doit redoubler ses efforts pour un système réutilisable, plutôt que de bricoler une solution qui pourrait causer un autre désastre environnemental, la déforestation. »

déclare Graham Forbes, responsable du projet plastique global de Greenpeace.

Notes :

Nestle était l’un des principaux pollueurs plastique identifiés lors d’un nettoyage et d’un audit de marque internationaux conduits par la coalition Break Free From Plastic l’année dernière. Tous les résultats sont disponibles ici :https://www.greenpeace.org/international/press-release/18872/coca-cola-pepsico-and-nestle-found-to-be-worst-plastic-polluters-worldwide-in-global-cleanups-and-brand-audits/

 

Contacts :

Perry Wheeler, Greenpeace USA Senior Communications Specialist: +1 301 675 8766, [email protected]

Capucine Dayen, Greenpeace USA Global Comms Lead for Plastics: +33 647 971 819, [email protected]

Greenpeace International Press Desk: +31 (0)20 718 2470 (disponible 24h/24), [email protected]
 

Article Source : Greenpeace International