#Greenpeace

Benevolat

S'engager

Soyons clairs : les entreprises et les Etats sont les grands responsables du réchauffement climatique, de la pollution plastique, de la déforestation. Leurs décisions et leur refus d’agir sont les raisons pour lesquelles nous devons les tenir pour responsables de la situation actuelle.

Dans ce cas, que pouvez-vous faire, à votre échelle, contre le changement climatique, alors que les Etats eux-mêmes sont incapables de prendre des mesures pertinentes, en rapport avec l’urgence de la situation ? Que changera votre engagement contre le plastique, si les entreprises continuent de suremballer leurs produits ?

Gentoo Penguins in the Antarctic. © Paul Hilton

Manchots papous en Antarctique © Paul Hilton

Et que pouvait David contre Goliath ?

Si vous pensez qu’agir ne sert à rien, car vous n’aurez aucun impact, détrompez-vous. Votre geste pourrait inspirer vos proches, vos amis, vos enfants. Vous pourriez être l’étincelle ; celle qui allumera un feu plus grand, celle du changement de nos modes de consommation, de notre société.

L’ensemble de nos petits engagements individuels peut créer un raz-de-marée : les révolutions sont menées par des centaines, des milliers d’individus. Vous pouvez en faire partie. Nous ne sommes jamais trop petits.

Si les multinationales et les Etats ne prennent pas les bonnes décisions, nous les prendrons pour eux. Si, individuellement, nous changeons nos modes de consommation, nous pouvons contraindre les géants à s’adapter.

Mais alors concrètement, que pouvez-vous faire ?

1. Revoir votre consommation énergétique

Éteindre la chaudière en été ou en cas d’absence prolongée, laver votre linge à basse température, débrancher vos appareils électriques et éviter le mode veille sont autant d’exemples à la fois bénéfiques pour l’environnement ET votre portefeuille.

2. Se fournir en l’électricité verte

34% de l’énergie consommée aux Luxembourg provient des énergies fossiles, dont la combustion émet de grandes quantités de gaz à effet de serre, responsable du réchauffement climatique. Ces combustibles sont donc non seulement polluants, mais aussi amenés à s’épuiser dans quelques années. À l’inverse, les énergies renouvelables, et notamment l’énergie solaire, sont propres et renouvelables.

Au grand-duché, il existe plusieurs fournisseurs d’électricité verte : renseignez-vous !

3. Manger local et de saison

Privilégier les fruits et légumes de saison fait du bien à votre budget ET à la planète : puisqu’ils n’ont pas été cultivés sous serres chauffées, ils coûtent moins chers en énergie. Et si vous consommez local, c’est encore mieux ! En réduisant les transports polluants et le nombre d’intermédiaires, vous participez à la réduction des émissions de gaz à effet de serres (moins d’avions, de bateaux et de camions) et vous rémunérez les petits agriculteurs à leur juste valeur. Au Luxembourg, la plateforme Meng Landwirtschaft, dont Greenpeace fait partie, appelle le gouvernement à réorienter sa politique agricole, vers un modèle autonome, local et durable : soutenez l’initiative en changeant votre consommation.

4. Ne plus se laisser avoir par la mode

Tous les six mois c’est la même chose : il faut changer toute son armoire ! Tous ces t-shirts à 10€ sont troués, abîmés, immettables. C’est la fast fashion, la mode jetable, qui nous contraint à acheter et jeter nos vêtements plus vite que notre planète ne peut le supporter. Conditions de travail inhumaines infligées aux ouvriers du secteur textile, consommation d’eau potable et d’énergie catastrophique, pollution des rivières et des terres agricoles, émissions de gaz à effet de serre…

Ensemble, achetons moins, et de meilleure qualité, en privilégiant par exemple les matières organiques ou en échangeant au lieu de jeter : de nombreuses initiatives au Luxembourg on déjà fait le pari de cette consommation responsable.

5. Se déplacer autrement

Avec l’arrivée des transports gratuits au Luxembourg, il est peut-être temps de laisser sa voiture (un peu) au garage et d’aller en ville en bus ou en train. Lorsque vous le pouvez, vous pouvez même envisager un peu de marche à pieds ou de vélo : votre santé physique vous remerciera au moins autant que la planète. Et pourquoi ne pas partager la voiture d’un collègue le matin ? Les routes au Luxembourg sont saturées – chaque voiture pollue et vous met en retard. Imaginez si le trafic était réduit de moitié : non seulement le Grand-Duché bénéficierait d’un air de meilleure qualité, mais vous perdriez aussi moins de temps dans les bouchons. Alors pourquoi ne pas commencer tout de suite ?

 

La planète vous en sera reconnaissante !

G20 Tattoo "Planet Earth First" in Hamburg. © Sandra Hoyn

Personnes portant un tatouage temporaire « La planète Terre d’abord » pour le sommet du G20 © Sandra Hoyn