S'engager

À ce jour, au moins 28 personnes ont perdu la vie dans les incendies en Australie, des millions d’animaux ont été victimes des flammes et pas moins d’onze millions d’hectares ont été détruits. La qualité de l’air à Sydney, Canberra et Brisbane se détériore chaque jour, ce qui nuit principalement aux plus jeunes et aux plus âgés, ainsi qu’aux personnes souffrant d’asthme. C’est le résultat déchirant des incendies en Australie, et ils sont loin d’être éteints.

Les conséquences des feux de brousse en Nouvelle-Galles du Sud, Australie. Buisson brûlé dans le parc national de Murramarang sur la côte sud de la Nouvelle-Galles du Sud. © Andrew Quilty / Greenpeace

Depuis octobre, des incendies incontrôlables font rage à l’autre bout du monde, menaçant les humains, les animaux et leurs habitats. En Australie, la saison des feux de brousse commence généralement en novembre, mais le changement climatique la fait débuter de plus en plus tôt, durer de plus en plus longtemps et la rend d’autant plus dévastatrice et imprévisible. La sécheresse prolongée qui affecte une grande partie de l’état du Queensland et de la Nouvelle Galles du Sud depuis des mois a créé des conditions idéales pour le développement des incendies à grande échelle.

Cette catastrophe doit agir comme un nouveau signal d’alarme pour les gouvernements du monde, afin qu’ils agissent concrètement contre la crise climatique et fassent en sorte de réduire d’urgence les émissions mondiales de gaz à effet de serre. Le lien entre ces incendies catastrophiques et le réchauffement climatique ne peut être nié.

Le gouvernement australien soutient l’industrie du charbon et continue de ce fait à alimenter le réchauffement climatique. Pour lutter contre le changement climatique et les catastrophes qui en résultent, à l’instar des incendies en Australie, l’ère des combustibles fossiles doit enfin prendre fin.    Le gouvernement luxembourgeois fait également d’incohérence en ce qui concerne le financement des destructeurs du climat : le fonds de compensation (FDC), par exemple, investit les cotisations sociales de tous les employé·es du secteur privé dans des entreprises charbonnières, pétrolières et gazières néfastes pour le climat, contribuant ainsi sciemment au financement de la crise climatique. 

Afin de protester activement contre le financement du changement climatique par le Luxembourg, vous pouvez soutenir notre pétition www.fossilfreepensions.lu. Grâce à vos signatures, nous entendons mettre l’État luxembourgeois face à ses responsabilités : il est grand temps que notre gouvernement agisse pour un avenir plus durable, en faisant en sorte de mettre fin au financement des destructeurs du climat. Compte tenu de la situation dramatique, les personnes menacées par le changement climatique, notamment les familles australiennes touchées par ces feux de brousse sans commune mesure, méritent plus que de creuses déclarations d’intention.

Si vous souhaitez soutenir directement le travail de Greenpeace Australie, vous pouvez le faire via ce lien.